bandeau texte

flux rss  vendredi 15 avril 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

1213, bataille de Muret, épopée lyrique en 5 tableaux de Patrick Burgan

1213 La bataille de Muret

Patrick Burgan, 1213, bataille de Muret, épopée lyrique en 5 tableaux. Les sacqueboutiers de Toulouse, Renat Jurié (récitant en langue d'oc), Pierre-Yves Binard (récitant en français), ensembles vocaux Scandicus et Qinte et sens. Hortus 2015 (HORTUS 127).

Enregistré le 18 mai 2015, grande salle d'Odyssud-Blagnac.

15 avril 2016, par Jean-Marc Warszawski ——

L'Occitanie n'avait rien pour plaire ni au pape ni à Philippe Auguste. Avec le développement du catharisme, une première tentative d'envergure de réforme, et après la victoire du roi Pierre II d'Aragon sur les Arabes à la bataille de Las Navas de Tolosa en 1212, la lumière languedocienne fit quelqu'ombrage tant au pouvoir terrestre du Nord qu'à celui sur les âmes piloté depuis Rome. Le pape, plus discrètement le roi capétien, armèrent donc des soudards (des croisés) placés sous les ordres de Simon de Montfort, pour régler la question par la force, là où les négociations de l'Église et des princes avaient échoué.

En 2013, le château de Muret est encerclé par les troupes du comte de Toulouse Raimon VI et du roi Pierre II d'Aragon, son beau-frère, lequel, certain de la victoire, désirant tirer un max de gloire plutôt qu'affamer patiemment Simon de Montfort et ses 900 croisés, provoque une bataille en terrain découvert le 12 septembre, y perd la vie, et le Languedoc massacré, provisoirement, les promesses d'une civilisation originale.

L'épopée en musique de Patrick Burgan, relatant ce triste événement, a été créée jeudi 12 septembre 2013, à l'église Saint-Jacques de Muret, pour le 800e anniversaire de la bataille.

Le compositeur a mis en musique 5 laisses de La chanson de la croisade des Albigeois, commencés par Guilhèm de Tudèla, un prêtre contemporain des événements, et continuée anonymement (dont la partie relative à Muret).

Commande de l'ensemble d'instruments à vent anciens Les sacqueboutiers, Patrick Burgan y a adjoint les ensembles vocaux Scandicus et Quinte et Sens.

Composition à clefs (ou à symboles), il a été cherché des motifs et des motivations dans des éléments de l'ars nova du xive siècle, du plain-chant, ou dans L'Homme armé, chanson du xve siècle qui a inspiré depuis de très nombreuses œuvres tant profanes que religieuses.

Le résultat, assez saisissant, tient beaucoup à la superposition du texte en occitant et à sa traduction française par deux récitants. Effet esthétique spatial et dramatique qui est aussi une bonne solution pratique pour la compréhension du récit. Le souffle épique est au rendez-vous, même si l'on a parfois l'envie d'un peu plus de diversité, dans une composition qui d'entrée attire et impressionne par une originalité... qu'il faut soutenir jusqu'à la double barre de fin. Heureux qui, comme à Muret, a eu la chance d'assister en vrai de vrai à cette geste.

Jean-Marc Warszawski
15 avril 2016

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Vendredi 6 Janvier, 2017 19:59