bandeau texte

musicologiedimanche 30 octobre 2016

Actualités  Biographies  Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

 

Mouvement et modèles dynamiques dans la pensée musicale

11-12 mai 2017, Paris.

Appel à communication.

Colloque international, dans le cadre du Festival aCROSS, au Centre de documentation de la musique contemporaine, 16 Place de la Fontaine aux Lions, 75019 Paris.

organisé par le laboratoire « Littératures Savoir et Arts », EA 4120, Université de Paris-Est ; l'Institut de Recherche en Musicologie, UMR 8223, Université de Paris-Sorbonne/BnF/CNRS ; le Centre de Documentation de Musique Contemporaine CDMC

Le terme de mouvement, dans la tradition musicale, peut prendre de nombreux sens depuis la caractérisation du tempo jusqu'à celle de la grande forme. Il peut évoquer également les dimensions corporelles ou les analogies spatiales. On a beaucoup insisté au cours du XXe siècle sur les notions d'objets (objet sonore bien sûr, mais également série, image, espace, boîtes noires…), ce qui a eu, d'une certaine manière, tendance à réifier la pensée musicale. Avec les notions de processus et de geste, la fin du XXe siècle a pu se donner l'impression de penser le mouvement comme un objet.

Il s'agirait pour ce colloque de tenter de restituer toute son autonomie à l'essence même du mouvement, de comprendre en quoi cette question devient aujourd'hui déterminante pour un art comme la musique, qu'Augustin d'Hippone caractérisait déjà d'ars bene movendi. Le dynamisme, les notions de flux, de perturbations, de transitoires, les nouvelles conceptions du temps apportées par les sciences contemporaines, ont eu une incidence sur la pensée des compositeurs, particulièrement au tournant du XXIe siècle, mais cet aspect n'est pas toujours parfaitement explicité, et encore moins rapporté aux œuvres. La difficulté principale est sans doute de désigner et de fixer par le langage ou par la représentation une part de réalité qui n'est peut-être pas tout à fait compatible avec les outils existants, ce qui pose des problèmes fondamentaux de méthode.

La pensée spécifiquement musicale n'est sans doute pas réductible aux mots ; elle ne l'est pas non plus aux images visuelles, ni aux opérations mathématico-logique, même si celles-ci ont

leur incidence. Elle a à voir avec une nécessité intérieure dynamique, avec une logique intime de la texture temporelle. Cette nécessité est un engagement, une projection ; elle met en branle des affects, du sens et représente un moteur fondamental de la création musicale, mais aussi, consciemment ou pas des ressorts primordiaux de l'écoute.

Quelles ont été les incidences de ces nouvelles représentations mentales, des modèles dynamiques issus de la pensée contemporaine, dans la réflexion compositionnelle de la fin du XXe siècle et du XXIe siècle ?

Pour tenter de répondre à ces questions, nous proposons d'explorer d'une part la notion de mouvement à travers son élaboration théorique, psychologique et philosophique : inscription dans l'espace ou changement d'espace, pensée-mouvement, modélisation etc. et d'autre part d'explorer la pensée et les représentations du mouvement évoquées dans les écrits musicaux et artistiques et présentes dans les œuvres.

Organisé dans le cadre de la 6ème édition des Rencontres scientifiques, artistiques et pédagogiques – aCROSS, ce colloque réunit des enseignants-chercheurs en musicologie, littérature, arts et théorie de l'art, aussi bien que des artistes et des créateurs.

Les propositions des communications et des articles définitifs peuvent être soumis en français ou en anglais. Elles sont à envoyer à l'adresse suivante : festival.across@orange.fr

Chaque proposition fera entre 3000 et 6000 signes (espaces compris) précisant le thème dans lequel la communication s'inscrit. Ce résumé inclura une présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique, ainsi que les informations suivantes : trois mots clés ; nom et prénom des auteurs ; statut et institution ; adresse électronique.

Les articles dans leurs versions définitives feront l'objet d'une publication collective.

Réception des propositions : 15 janvier 2016
Acceptation des propositions : 15 février 2016

Comite scientifique : Laure Marcel Berlioz, Directrice, CDMC, Paris ; Jean-Marc Chouvel, Professeur, Université de Paris Sorbonne ; Nicolas Darbon, Maître de conférences, Université d'Aix en Provence ; Nicolas Donin, Chercheur au sein de l'IRCAM (laboratoire STMS, IRCAM-CNRS-UPMC), Paris ; Laure Gauthier, Maître de conférences, Université de Reims ; Lukas Haselblock, Professeur, Universität für Musik und Darstellende Kunst, Wien ; Martin Laliberté, Professeur, Université de Paris-Est ; Fabien Levy, Professeur, Hochschule für Musik, Detmold ; Geneviève Mathon, Maître de conférences, Université de Paris Est ; Benoît Navarret, Maître de conférences, Université de Paris Sorbonne ; Lenka Stransky, Chercheuse associée, Institut Acte, Université de Paris 1/CNRS ; GRHis, Université de Rouen.

Comite d'organisation : Laure Marcel-Berlioz, Jean-Marc Chouvel, Martin Laliberté, Lenka Stransky

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

<

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Analyses musicales

▉ Analyses musicales

▉ Cours de musique

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 31 Octobre, 2016 2:11