bandeau texte

musicologiesamedi 1er octobre 2016

Actualités  Biographies  Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

 

 

Une place dans le monde : Musique et appartenance (colloque annuel 2017 IASPM-Canada)

 

25-27 mai 2017, Toronto

Appel à contributions
University of Toronto

Date limite pour soumettre une proposition: 30 novembre 2016

Dans un club queer, une manifestation de Black Lives Matter ou de Idle No More, au concert d'”adieu” des Tragically Hip au mois d'aout dernier, dans le contexte de la Confédération canadienne ou ailleurs, la musique est un puissant moyen par lequel les participants et participantes peuvent manifester un sentiment d'appartenance.  Bien entendu, comme le démontrent le Brexit, la crise des réfugiés et réfugiées syriens, les célébrations entourant le 150e anniversaire du Canada (identifié par la marque “Canada 150”) et l'activisme au nom des femmes autochtones assassinées ou disparues, toute manifestation d'appartenance entraine avec elle un ensemble de luttes concernant qui est inclus et exclus, quelles voix et quelles expériences importent. La musique fait partie intégrante de ces processus d'inclusion et d'exclusion.

2017 marque le 150e anniversaire de la confédération au Canada, le thème “Musique et appartenance” résonne donc de manière particulière.  Bien que nous ne souhaitions pas limiter la portée du colloque aux questions liées à cet anniversaire, il nous parait particulièrement opportun pour troubler et pour interroger les thèmes de l'identité nationale et de l'appartenance. La constitution même du Canada est fondée sur d'importants débats à propos de l'appartenance au sein desquels la musique a souvent été la forme esthétique centrale (par exemple, la cantate 1868 de Jean-Baptiste Labelle, La Confédération, qui célébrait l'union et les airs traditionnels (folksongs) tel que The Anti-Confederation Song qui articulaient certaines des angoisses que soulevait la formation d'une nation).  Plus récemment, la musique au Canada s'est révélée un puissant moyen par lequel des participants et participantes ont pu manifester un sentiment d'appartenance, que ce soit à un groupe d'affinités, à un mouvement politique ou à une nation.

Notre thème encourage les participants et participantes à explorer les questions d'appartenance musicale dans une grande variété de contextes.  Comment la musique donne-t-elle forme à l'appartenance nationale, particulièrement au Canada, une nation de peuplement colonial avec des politiques raciales et linguistiques complexes, ainsi qu'une industrie musicale façonnée par des forces multinationales?  Comment la musique donne-t-elle forme à des communautés et des contrepublics sur les planchers de danse, dans les salles de concerts et sur le parcours des défilés?  Comment les archives et les méthodes informent-elles le sens que nous avons des musiques qui importent? Comment les performances et les politiques musicales tracent-elles des frontières autour de l'humain et entre les gens?

Notre questionnement de la musique et de l'appartenance résonne avec ce que cela signifie d'effectuer des études sur la musique au Canada dans le contexte du colloque conjoint de la section canadienne de l'Association internationale pour les études en musique populaire (IASPM-Canada), de la Canadian University Music Society (MusCan) et de la Canadian Association of Music Librairians, Arhives and Documentation Centers (CAML), qui se tiendra du 25 au 27 mai à la University of Toronto.  Chaque organisation développera son propre programme mais elles seront réunies pour certains panels et plénières afin de poser des questions sur le thème central de l'appartenance. Nous collaborons aussi avec la section nord-américaine de PoP Moves (“Performances of the Popular“), un groupe de recherche international qui s'intéresse à la danse populaire, et encourageons donc les communications qui explorent les rapports entre la musique, la danse et l'appartenance dans la culture populaire.

Nous encourageons les questionnements concernant les méthodologies et les méthodes musicales dans leurs liens avec le thème de l'appartenance, ainsi que les approches mettant à profit des pratiques de recherche ethnographiques, archivistiques, textuelles et d'autres type d'analyse et d'investigation critiques.   De plus, considérant le Black Lives Matter Toronto et le Toronto Pride comme évènements récents encourageant les débats sur l'appartenance et l'activisme, nous invitons les propositions de communication qui relient le travail académique aux espaces publics et à l'engagement avec différentes communautés.

Puisqu'il s'agit de la conférence annuelle de IASPM-Canada, nous encourageons aussi les propositions de communication sur tout sujet lié à la musique populaire et espérons être en mesure d'inclure la plus vaste gamme possible d'études présentes dans le champ.

Parmi les sujets pouvant faire l'objet de communications et de panels:

La longueur des résumés de communications, d'ateliers, de performances et d'autres types de présentations ne doit pas dépasser 300 mots. Les propositions de panels  doivent inclure un titre et un résumé du panel (300 mots max.) ainsi que les titres et résumés des communications qu'il regroupera. Les résumés de toutes les présentations d'un même panel doivent être soumis ensemble. Les résumés seront jugés individuellement, il est possible qu'un panel soit accepté mais qu'une des communications individuelles soit refusée.

Chaque résumé doit aussi comporter une courte biographie de l'auteur ou de l'auteure (100 mots max.), incluant son affiliation institutionnelle et son adresse courriel.  Chaque résumé doit aussi inclure 5 mots clés.

Les résumés peuvent être soumis en français ou en anglais. Toutes les propositions doivent être soumises  sous la forme d'un unique document Word et porter le nom de famille de l'auteur ou de l'auteure comme nom de fichier.  Ne pas soumettre de proposition sous la forme d'un fichier PDF.

Les propositions feront l'objet d'une évaluation à l'aveugle.  Le comité de programmation du colloque est composé de :

Mary Fogarty (présidente)
Christina Baade
Kate Galloway
Eric Hung
Maria Murphy
Mei-Ra St-Laurent

Les communications individuelles seront d'une durée maximale de 20 minutes et seront suivies d'une période de questions de 10 minutes. Les autres présentations seront d'une durée maximale de 60 minutes. Tous les participants et participantes doivent être membres de IASPM-Canada.  Les informations sur l'adhésion sont disponibles sur le site web suivant: http://iasom-ca/membership

Pour toute question concernant le colloque, n'hésitez pas à contacter la présidente du comité de programmation, Mary Fogarty (maryf(at)yorku.ca) ou la responsable du comité local d'organisation, Robin Elliott (robin(dot))elliott(at)utoronto.ca)

La date limite pour soumettre une proposition : 30 novembre 2016

Faire parvenir vos propositions à: iaspmcanada2017(at)gmail.com

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Analyses musicales

▉ Analyses musicales

▉ Cours de musique

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 2 Octobre, 2016 0:55