bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Deux jeunes interprètes prometteurs au Festival Musique à l'Empéri

 

Festival Musique à l'Empéri, Salon-de-Provence, 29 juillet 2015, par Strapontin au Paradis ——

La 23e édition du festival international de musique de chambre, à Salon-de-Provence, sous la direction commune d'Éric Le Sage, Paul Meyer et Emmanuel Pahud, s'est ouverte le 28 juillet et se poursuit jusqu'au 7 août. Cette année, la manifestation se déroule sous le thème de « Symphonic Salon » et propose la transcription pour musique de chambre, de grandes œuvres symphoniques du répertoire.

La transcription était, dans l'histoire de la musique, et surtout au 19e siècle, un moyen efficace pour une large diffusion des œuvres destinées aux grands effectifs, comme opéras et symphonies. Le festival fait revivre en quelque sorte cette pratique, avec des musiciens de premier plan. L'ambiance est estivale, pour ses concerts en plein air dans la cour du château médiéval de l'Empéri, qui domine la ville de Salon-de-Provence, connue pour ses fabriques de savons traditionnels et pour avoir vu naître Nostradamus.

Comme tous les festivals qui se respectent, une série de concerts est consacrée aux étoiles de demain. Ce jour, le violoncelliste Aurélien Pascal qui, en choisissant pour sa « carte blanche » deux œuvres pour violoncelle seul — la sonate de Zoltán Kodály, et la suite de Gaspar Cassado —, subjugue et fascine le public. On n'exagère aucunement en disant que son inspiration est divine ; celle-ci se conjugue avec une technique exceptionnelle pour laquelle l'adjectif « époustouflant » devient banal, dans son interprétation de ces partitions effroyablement exigeantes. Ses choix en disent long sur son envie de défi et son sens de la perfection. Il y a tout dans son jeu : souffle, fureur, délicate confidence, violence, sérénité… À tout juste 20 ans, il possède une profonde maîtrise de son instrument, pour être l'un des meilleurs représentants du violoncelle français.

La Sage et NoakÉric Le Sage et Florian Noack. Photographie © Musique à l'Empéri 2015.

Le soir, dans la cour du château, on assiste à un autre phénomène, cette fois-ci sur le piano. Florian Noack, né en 1990 en Belgique, est un héritier de Liszt transcripteur. La deuxième partie du concert est transformée en un mini-récital personnel, avec ses transcriptions du concerto pour quatre claviers en la mineur BWV 1065 de J.-S. Bach et de la suite Schéhérazade de Rimski-Korsakov. Sur un seul piano, il fait ressortir, avec une clarté surprenante, les parties de deux claviers et celle de l'orchestre, donnant l'impression qu'il y a réellement deux instruments ! Son talent est encore mieux mis en avant dans la Schéhérazade, colorée à souhait à l'instar d'un rouleau enluminé se déroulant en changeant de teint et d'expression à mesure que l'histoire avance. Son écriture, à la hauteur de ses moyens pianistiques, révèle sa compréhension pénétrante de chaque partition ; tout en étant extrêmement fidèle à celle-ci, il sert de toutes sortes de techniques pour profiter au mieux de la fabuleuse capacité de l'instrument moderne. Cette compréhension était également clairement perceptible dans les variations sur un thème de Haydn opus 56 pour deux pianos qu'il interprète avec Éric Le Sage.

quatuor CavatineQuatuor Cavatine. Photographie © Musique à l'Empéri 2015.

La première partie de la soirée était tout aussi envoûtante, avec deux œuvres majeures d'Henri Dutilleux, Sonatine pour flûte et piano où Emmanuel Pahud combinait toutes les respirations et inspirations de l'air, aidé par les doigts magiques d'Éric Le Sage, et le quatuor à cordes Ainsi la Nuit par une heureuse fusion des quatre jeunes artistes du Quatuor Cavatine.

Strapontin au Paradis

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Dimanche 2 Août, 2015 11:21

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

 

rectangle_actu

rectangle

rectangle