bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Écoute musicale et acoustique : l'ouvrage du siècle

Castellengo Michèle, Écoute musicale et acoustique : avec 420 sons et leurs sonagrammes décryptés (préfaces pas Jean-Sylvain Liénard et Georges Bloch). Éditions Eyroles 2015 [542 p. ISBN 978-2-212-13872-6 ; 54 €]

31 janvier 2015, par Jean-Marc Warszawski ——

Les philosophes de la Grèce antique ne savaient pas que le son était la manifestation d'un phénomène vibratoire, mais observateurs géniaux, ils savaient que tout corps en mouvement émettait un son, s'étonnaient de ne pas entendre ceux des planètes, remarquèrent que de grave à aigu ils étaient proportionnels aux corps physiques qui les produisaient, tracèrent une corde vibrante théorique sur leurs tablettes qui étaient à l'époque en argile, plus de deux mille ans avant l'invention de l'ordinateur, ils numérisèrent les sons, ceux de leurs gammes musicales, mais aussi par cette analogie dont Aristote disait qu'elle permettait de parler de ce qu'on ne connaît pas, mesurèrent les sons des planètes (et donc les planètes elles-mêmes), dont ils donnèrent les noms aux notes de musique, la musique des philosophes, pas celle des musiciens. Ils ont même approché la réalité des harmoniques, parce que la division proportionnelle d'un corps sonore théorique ressemble au phénomène vibratoire qui se divise au cours de son évolution en des oscillations plus courtes et de moindres ampleurs, produisant aussi des sons.

Depuis, le calcul des intervalles musicaux et de l'accord des instruments de musique est lié à une espèce de sentiment de complicité avec les secrets de l'univers, d'autant que les croyances en un monde ordonné selon les chiffres sont toujours ici ou là vivaces.

C'est donc un sujet sensible chez les musiciens et les musicologues, qui se chamaillent facilement pour savoir qui de Pythagore (personnage fictif de l'Antiquité grecque) ou de Zarlino (un théoricien du xvie siècle), ou autre, a raison dans ses calculs.

Pourtant, depuis 1971 nous avions une bible, grâce à Émile Leipp, responsable du laboratoire d'acoustique de l'Université Paris VI : Acoustique et musique, publié chez Masson. Ce livre délivrait de manière assez simple tout ce qu'on pouvait savoir sur la question, avec une science bien plus assurée que n'en pouvaient avoir les Grecs de l'Antiquité ou les savants du xvie siècle.

Depuis les philosophes fondateurs, on en sait tout de même beaucoup plus sur le son, qui n'est pas que de grave à aigu. Il a un timbre, une intensité, des puretés ou des parasites divers (diverses formes d'ondes). Tout cela est aujourd'hui formulé, on peut fabriquer des sons par le calcul et les reproduire. Mais dans cette affaire, il y a une autre grande question qui est celle de ce qu'on entend. C'est justement le sujet de l'acoustique qui n'est pas que la science des phénomènes vibratoires sonores, ou plutôt de la partie sonore des phénomènes vibratoires.

Comme la science est plus imaginative que la religion, Michèle Castellengo vient de nous offrir une super ou seconde bible avec son volumineux ouvrage Écoute musicale et acoustique, qui est aussi un livre d'exercice pratique.

Ce livre est abordable par l'honnête lecteur, mais ne se lit tout de même pas comme un polar de gare. L'introduction expose le phénomène de la production des sons et de quoi ils sont faits, la manière dont on les représente, notre système auditif, comment on peut spécifier et classer les paramètres sonores, et surtout on décrypte ce qui se passe du son physique à sa perception psycho-anatomique, cela grâce à plus de 400 sonagrammes, sortes de photographies des sons, associés à un cédé permettant de les entendre, grâce à des versions du livre en ePub pour les tablettes ou téléphones portables, soit en PDF (avec des compléments vidéo, et des liens internet).

Sonagrammes de petites percussions.

Tout en faisant le point sur les recherches acoustiques actuelles en nous exerçant à l'audition, l'auteur rattache ou met en parallèle son propos à celui des théoriciens du passé, ce qui fait de l'ensemble un parfait manuel d'acoustique.

Jean-Marc Warszawski
31 décembre 2015

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Vendredi 1 Janvier, 2016 14:44

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

 

rectangle_actu

rectangle

rectangle