bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Mnozil Brass : Yes Yes Yes ! Au Casino de Paris

 

Mnozil Brass. Photographie © Christine Coquilleau Nait Sidnas 2015.

Concert du 18 avril 2015, Casino de Paris, par Strapontin au Paradis ——

Mnozil Brass est un septuor de cuivres, célèbre pour ses spectacles mêlant l'extrême virtuosité et toutes les facettes comiques imaginables. En avril, les musiciens ont posé leurs valises, pour l'unique concert annuel dans la capitale, contenant des objets insolites : nez de clown, oreilles d'animaux en peluche, collier et laisse pour chien, combinaisons et fusée spatiales…

Le groupe a maintenant plus de 20 ans. C'est à l'auberge Mnozil, dans le 1er arrondissement de Vienne, face au Conservatoire de musique, que Josef Mnozil a réuni 7 jeunes musiciens jouant des cuivres. C'était en 1992. Ces musiciens de formation classique, sont trop curieux pour y rester cloîtrés, bientôt ils commencent à concocter toutes les sauces pour assaisonner les musiques qu'ils jouent : chanson populaire, jazz, opéra, opérette… Non contents d'interpréter leurs « bricoles » sur leurs instruments, ils fredonnent, chantent, inventent d'autres instruments, utilisent des objets qui ne sont pas destinés à produire du son.

Mnozil Brass. Photographie © Christine Coquilleau Nait Sidnas 2015.

Mais ce ne sont pas des amusements de promenade dominicale. Leurs arrangements drolatiques sont ingénieux et hautement virtuoses. Leurs spectacles ont un beau succès, ils donnent environ 120 concerts par an dans le monde entier.

Jusqu'à aujourd'hui, Mnozil Brass a chanté et soufflé environ 1846 concerts, il a pour cela parcouru pas moins de 14 821 613,4 kilomètres, a consommé 10 003 petits sandwichs. Par ailleurs, les musiciens ont bu 4 hectolitres de liquides gazeux, fermentés et brassés, dont 2 hectolitres, en soufflant dans leurs instruments, ont été immédiatement transformés par condensation neutre en CO2.

Après trois opérettes et opéras à succès lors de ces dernières années, la carrière de Mnozil Brass connaît son heure de gloire au début 2013 avec une production commandée par la ville de Bayreuth à l'occasion du 200e anniversaire de Richard Wagner.

Mnozil Brass. Photographie © Christine Coquilleau Nait Sidnas 2015.

Après le concert, le tromboniste Gerhard Füssl nous a expliqué que pour les arrangements musicaux qui sont le cœur de leurs prestations (car toutes les musiques qu'ils jouent sont arrangées pour cette formation !), deux musiciens parmi les sept s'en occupent particulièrement, mais chacun apporte ses idées et même des transcriptions. Au moment de la réécriture, ils pensent à attribuer chaque partie à tel ou tel musicien ; en effet, chacun a un caractère identifié et affirmé, chaque musique et chaque numéro jouant beaucoup de ces caractères.

Dans un numéro du spectacle Yes Yes Yes !, Zoltan Kiss (trombone ténor) joue un jeune de banlieue avec tous les gestes connotés, Robert Rother (trompette) présente une partie en espagnol plus ou moins incertain, Léonhard Paul (trombone) a toujours l'air d'être ailleurs, etc., etc. Leurs particularités, ainsi que leur technique, sont prodigieusement mises en avant, ce qui rend leurs spectacles terriblement efficaces et encore une fois, très drôles.

Mnozil Brass. Photographie © Christine Coquilleau Nait Sidnas 2015.

Ils reviennent en mai l'année prochaine, toujours au Casino de Paris.

Pour plus d'informations

Strapontin au Paradis
5 juillet 2015

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Lundi 6 Juillet, 2015 14:33

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

rectangle_actu

rectangle

rectangle