bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Antoine Boyer et Samuelito « Coïncidence » un superbe duo  à douze cordes !

Coïncidence, Antoine Boyer (guitare), Samuelito (guitare), Doctor Herrt Music 2016.

Deux jeunes guitaristes de 20 et 23 ans, l'un en métal, l'autre en nylon, tous les deux bien accordés, héritiers de Django, de Paco De Lucia et de Roland Dyens, le guitariste classique tout terrain récemment disparu, et dont l'esprit habite ces deux musiciens, l'un manouche, l'autre flamenco, aussi formés à cette nouvelle école de guitare classique ouverte à toutes les musiques. Déjà bardés de multiples prix, le dernier à Dresde leur a permis l'enregistrement du cédé, distribué par Harmonia Mundi.

Avec trois compos du duo (Double sens, D'ici là et Si fuera realidad), toutes très différentes et enlevées, et une d'Antoine Boyer — qui fait parfois chuinter ses cordes comme celles d'un sitar — Sita, dans laquelle on croit reconnaître quelques Passantes. Puis des reprises, Nuages de Django, dans une jolie relecture, Zyryab, une des plus belles et aventureuses compositions de Paco de Lucia et Songe Capricorne de Roland Dyens, bien évidemment. Plus imprévue, et très chantante, Life on Mars, de David Bowie, très prisée en ce moment.

Antoine Boyer et Samuelito dans les foyers du théâtre de Caen. Photographie © Jeanne Mara.

Toutes ces influences savamment orchestrées d'une guitare à l'autre, ou les deux ensemble, le sont de façon souple et puissante, dans un style original qui démarque les deux compères des centaines de duos et trios apparus sur les scènes jazz, folk, pop et musique du monde. Sans doute par cette dimension un peu classique essentielle à l'esprit de l'instrument.

Si vous aviez la chance d'assister au concert de sortie de disque, dans les foyers du théâtre de Caen — ville natale de Samuel Rouesnel / Samuelito et de son premier concert il y a sept ans, à l'âge de seize ans — vous avez entendu en plus deux superbes solos, une autre de Paco, et une Valse en coton écrite par Antoine Boyer en hommage à Roland Dyens. Mais pas Winter de Vivaldi, ce sera pour une autre fois.

À retrouver soit sur le cédé, soit en live à Mezidon-Canon le 11 décembre, à Paris le 17 décembre (Café de la Danse) et le 6 janvier (Chapelle des Lombards), à Challans le 18 mars.

 

Antoine Boyer & Samuelito, Zyryab.

 

 

Alain Lambert
4 décembre 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Oddjob 5tet aux Boréales : du jazz enraciné profondément moderne Jean-Benoît Culot trio & Co : « Pas à Pas » avec Betty Jardin et Leonardo Montana : Cirkus Cirkor « Limits » Du cirque musical et militant aux BoréalesOdd Draft invite Yoann Loustalot : un rendez-vous chaleureux ! : Louis Winsberg Jaleo, « For Paco » : du flamenco sans frontièresIbrahim Maalouf « 10 ans de live » : 4 pistons et dix bougies, quelle énergie ! — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 5 Décembre, 2016 1:34