bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies EncyclopédiTextes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Cecilia Bartoli et l'Opéra de Monte-Carlo créent Les Musiciens du Prince

S.A.S.Le Prince Souverain Albert II, S.A.R. La Princesse de Hannovre, Madame Cecilia Bartoli et Monsieur Jean Louis Grinda. Photographie © G.Luci, Palais princier.

1er juin 2016, par Jean-Luc Vannier ——

La magicienne expérimentée de la voix et de la scène n'aura pas échappé aux sortilèges du climat. Souffrante, au point de reporter à la rentrée son concert « De Venise à Saint-Pétersbourg » prévu au château de Versailles le 31 mai, Cecilia Bartoli a dû, hélas, renoncer à se joindre au directeur de l'opéra de Monte-Carlo, venu tout spécialement de la Principauté. Accompagné de son équipe, toujours opérationnelle, en charge de la communication, Jean-Louis Grinda invitait en effet, mercredi 1er juin à l'Ambassade de Monaco à Paris, la presse spécialisée pour y présenter ce qui sera sans aucun doute l'un des projets artistiques les plus fabuleux de son mandat : la création de toutes pièces et sous l'égide de l'opéra de Monte-Carlo, d'un nouvel ensemble musical baroque Les Musiciens du Prince dont la mezzo-soprano assurera la direction artistique. Une phalange destinée, selon Cecilia Bartoli, à « porter haut, grâce à la musique, les couleurs de Monaco sur les plus grandes scènes d'Europe et du monde ».

Après quelques mots d'aimable bienvenue prononcés par l'Ambassadeur Monsieur Claude Cottalorda, Jean-Louis Grinda a raconté avec un enthousiasme non dissimulé la genèse de cette fantastique aventure. Une initiative immédiatement soutenue par S.A.S Le Prince Souverain Albert II et par quelques mécènes bienveillants comme en témoignait la présence à la conférence de presse d'Alain Blanc-Brude, Président fondateur de la Private Equity Alpha et l'un des cinq administrateurs de NextRadioTV. D'une rencontre à Salzbourg — Cecilia Bartoli y dirige le Festival de la Pentecôte jusqu'en 2021 — serait née l'idée, « une évidence pour Cecilia Bartoli peut-être en recherche d'un autre port d'attache », de créer un ensemble de musique baroque accompagnant un contrat de longue durée pour des projets annuels et réguliers sur le Rocher. « Les Musiciens du Prince », souligne pour sa part l'interprète transcendante de Norma à Monte-Carlo en février 2016, « vont faire revivre la grande tradition européenne de la musique de Cour ». Des propos faisant écho au rappel par S.A.S. Le Prince Souverain de « la volonté de son aïeul Antoine 1er, surnommé Le Prince musicien, de partager sa passion pour la musique et de mettre Monaco, dès le XVIIIe siècle, à la hauteur des fastes de Versailles en invitant régulièrement des ensembles musicaux ».

Cecilia Bartoli. Photographie © DECCA, Uli Weber.

Et Jean-Louis Grinda d'évoquer « la personnalité hors du commun » de l'artiste lyrique « surinvestie » dans ce projet au point de « veiller jalousement sur le recrutement des musiciens » de cette nouvelle phalange. Et, surtout, de multiplier les initiatives de programmation pour laquelle elle souhaite « éveiller la curiosité des publics et partager avec le plus grand nombre, des partitions qu'elle nomme ses véritables trésors». Outre un concert inaugural le 8 juillet prochain dans la Cour d'Honneur du Palais Princier autour de Haendel avec, entre autres, des extraits de Giulio Cesare in Egitto, de Teseo et de Rinaldo ainsi que la découverte d'un compositeur monégasque, Honoré Marie Langlé (1741-1807) – « la première fois que Cecilia Bartoli chantera en plein air » précise avec gourmandise Jean-Louis Grinda — la directrice artistique a déjà programmé deux tournées internationales : l'une en novembre/décembre 2016 qui reprendra le programme inaugural Haendel et Vivaldi (Concertgebouw d'Amsterdam, TCE de Paris, Kölner Philharmonie, Die Glocke de Bremen, Bozar de Bruxelles, Barbican Center de Londres, Prinzregententheater de Munich, Musikverein de Vienne et de Graz, Müpa de Budapest et Tonhalle de Zürich). La seconde interviendra en février 2017 pour célébrer le bicentenaire de la création de La Cenerentola de Rossini prévue à Monaco en février 2017 puis au Konzerthaus de Dortmund, à l'Elb Philharmonie de Hambourg, au Concertgebouw d'Amsterdam, à la Fondation Pierre Gianadda de Martigny, à l'Opéra Royal de Versailles et à la Philharmonie de Luxembourg. Enfin, Les Musiciens du Prince participeront au Festival de Salzbourg (Pentecôte et août 2017) avec une version scénique d'Ariodante d'Haendel et une version concertante de La Donna del Lago de Rossini laquelle sera précédée d'un enregistrement pour la firme Decca.

Venus d'horizons aussi lointains que différents, les musiciens de cette nouvelle formation baroque seront dirigés par la violoniste Ada Pesch, membre fondateur et Konzertmeister de La Scintilla, un des orchestres baroques accompagnateurs attitrés de Cecilia Bartoli. À l'issue de cette conférence de presse, la question affleurait sur toutes les lèvres : d'où Cecilia Bartoli puise-t-elle cette inextinguible énergie ? Capable de débusquer d'admirables partitions, audacieuse jusqu'au point de s'aventurer dans des répertoires jamais explorés, Cecilia Bartoli apparaît plus que jamais avec la création des Musiciens du Prince comme une infatigable exploratrice mue par un authentique désir épistémophilique : une soif de découvrir, d'apprendre mais aussi de partager. Ce que résumait in fine Jean-Louis Grinda dans sa conférence de presse : « Cecilia Bartoli se situe bien au-delà d'aimer ce qu'elle fait et de faire ce qu'elle aime ».

Paris, le 1er juin 2016
Jean-Luc Vannier

 

Jean-Luc Vannier, jlv@musicologie.org , ses derniers articles : Renée Fleming chante l'intimisme des Frauenliebe und -leben de Robert Schumann à l'Opéra de Monte-Carlo — Mikhaïl Tatarnikov et Le Joueur de Prokofiev… à la folie à l'opéra de Monte-Carlo — Madama Butterfly fait battre les cœurs infantiles à l'opéra de Marseille — Nour-Eddine Saoudi, Directeur du nouvel opéra d'Alger : « Un temple qui nous réconcilie avec nous-mêmes » — Singing in the train : voyage initiatique d'Aulnay-sous-bois à Monaco — Toutes les chroniques de Jean-Luc Vannier

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Jeudi 2 Juin, 2016 2:13