bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

« Celui qui tombe » de Yoann Bourgeois : du nouveau cirque sisyphien !

Théâtre de Caen le 31 mars 2016, par Alain Lambert ——

Celui qui tombe. Photographie© Géraldine Aresteanu.

 

Sisyphe, ce pauvre gus poussant son rocher jusqu'en haut de la butte, avant qu'il ne retombe en bas en roulant « comme d'habitude ». Doit-il continuer sans cesse, ou mettre fin au supplice ?

« Avant la chute » pourrait être aussi un titre à la Camus pour ce spectacle sur la condition absurde de l'homme basculé et bousculé. Ici trois couples confrontés à l'absurdité de leur monde en déséquilibre vertigineux, une énorme plate-forme carrée en bois, qui va dans tous les sens grâce à des filins ou un vérin posé sur un gros moteur rotatif. Elle peut donc tourner, très vite, se balancer ou pencher par tous les coins, descendre ou monter, variant les situations pour les acrobates danseurs de cette dramaturgie circassienne et chorégraphique, variant les moments d'absurdité de notre vie insensée, variant les situations provoquant le rire (jaune) ou l'angoisse.

Quant à la musique, pas simplement anecdotique comme beaucoup l'ont écrit, allegretto de la 7e de Beethoven en ouverture, My Way par Sinatra, Norma par la Callas, bruits de moteur mêlés de sons électroniques ou d'arpèges de piano, musique disco pour s'étourdir et oublier... Le sextuor  dansant devient un bel instant un choeur étonnant, avec un ténor et une soprano, entonnant tout en se suspendant, un air de Purcell de Didon et Enée.

Même My Way, tout un programme, n'est pas un simple fond sonore, et subit à la fin un traitement particulier, quand la chanson, reprend, à l'envers et comme scratchée, obligeant les gisants à se relever comme des morts vivants, tressautant encore deux ou trois fois.

Un spectacle vraiment époustouflant, conçu avec la danseuse Marie Fonte, où le travail d'équilibre, d'acrobatie, de danse a dû demander des heures et des heures d'appropriation de l'espace.

À voir encore à Paris et à Antibes courant avril.

Coproduit en particulier par la Brèche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville qui organise le festival régional « Spring » du nouveau cirque, et dont le dernier spectacle ici sera ce samedi à la Renaissance à Mondeville « Ellipses et magie nouvelle », avec piano et violoncelle !

 

 Alain Lambert
31 mars 2016

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

musicologie

Mardi 19 Avril, 2016 0:03

rectangle

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org

rectangle_actu

rectangle

rectangle