musicologie

Actualités   Biographies  Encyclopédie   Textes   Livres   Cédés   Annonces   Recherche

Contes amoureux du Maghreb à l'Orient, avec Amel Brahim-Djelloul

aml brahim djelloulAmel Brahim-Djelloul. Photographie D.R.

Montpellier, Festival Radio France Montpellier Région, Le Corum, 18 juillet 2016, par Eusebius ——

Amel Brahim Djelloul  est maintenant reconnue comme une des grandes voix de sa génération. Au confluent des cultures, sa voix chaude sert avec bonheur un large répertoire lyrique (du baroque à Debussy), la mélodie française et le chant traditionnel  du Maghreb et du Moyen-Orient.

Avec pour fil conducteur la narration des Mille et une nuits par l'extraordinaire conteur qu'est Jihad Darwiche, Amel Brahim-Djelloul commence par nous inviter au voyage, avec Duparc évidemment. Dans sa bouche, le poème bien connu de Baudelaire revêt des couleurs insoupçonnées, « d'hyacinthe et d'or…dans une chaude lumière. Là, tout n'est qu'ordre et beauté. Luxe, calme et volupté. »

Les pièces retenues, toutes rares, voire rarissimes, sont de deux ordres. Par leur écriture raffinée, les mélodies de Saint-Saëns et de Georges Hüe participent à la floraison de la mélodie française dans ce qu'elle a de meilleur. Les Croquis d'Orient, de ce dernier méritent pleinement d'être tirés de l'oubli. La Berceuse triste, aux harmonies frémissantes, bien sûr, mais La fille du roi de Chine, exceptionnelle — moins par son pentatonisme obligé à la Laideronnette, impératrice des pagodes, que par le traitement subtil de la voix et la fluidité du jeu pianistique —, enfin Sur l'eau, qui soutient la comparaison avec les plus grands chefs d'œuvre. Les Mélodies persanes, de Saint-Saëns, sont moins rares, encore que rarement programmées. Elles aussi méritent toute notre attention : « La solitaire », qui demande au « cavalier pâle au regard de gazelle », « emporte-moi vers le ciel des amours », « La splendeur vide », où le bercement à quatre temps du piano permet l'éclat des pierres (« saphir, ambre, émeraude en couvrent les piliers »), La brise, habanera caressante que dansent « les beautés du Zaboulistan (sic. ) », d'une grande séduction. Que de bonheurs !

Mêlées à ces dernières, en fonction de la narration qui constitue le fil conducteur, des  Chansons arabes, mauresques et kabyles de Francisco Salvador Daniel, collectées avant que l'ethnomusicologie trouve ses lettres de noblesse, adaptées avec des textes français  et des accompagnements pianistiques qui en permettaient la diffusion dans les salons du Second Empire. Le résultat est séduisant, bien que musicalement plus proche de la romance à la mode. Tel n'est pas le cas du Bédouin, de Félicien David. À juste titre, Berlioz clamait son admiration pour celui que quelques passionnés nous permettent de redécouvrir1.  Le souci d'authenticité et la recherche d'une écriture raffinée se rejoignent alors.

La curiosité insatiable de Amel Brahim-Djelloul, son intelligence musicale servie par des qualités vocales rares2 ont pleinement séduit le public du Festival, mais aussi les auditeurs de France Musique (le concert était retransmis en direct).

Eusebius
19 juillet 2016

1. ainsi, Herculanum, ressuscité récemment.

2. Nicolas Jouve, son accompagnateur de prédilection, avec lequel elle a signé le CD de 2015, est un merveilleux pianiste, aussi gourmand de musique que Amel Brahim-Djelloul.

 

Eusebius, eusebius@musicologie.org, ses derniers articles : Le secret de Menahem PresslerZoroastre, avant la Flûte… au Festival de MontpellierFantastique ! Lucas Debargue et l'Orchestre du Capitole à MontpellierChef d'œuvre d'une verve loufoque, irrésistible : Ba-Ta-ClanLes mille et une nuits de MontpellierMagistrales Variations Goldberg, par Beatrice Rana — Philippe Forget, en chanteur, ou Eusebius salue Florestan : Aleko, l'opéra tzigane de RachmaninovBerlioz, « Napoléon de la Science musicale »Plus sur Eusebius.

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mardi 19 Juillet, 2016 22:50