bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Guillaume Perret « free » saxophoniste et Sax Machine !

Guillaume Perret, Free. Kakoum Records/Harmonia Mundi 2016

9 novembre 2016, par Alain Lambert ——

À voir, sur la pochette, toutes les pédales d'effet, on se dit qu'on va entendre de l'électro jazz un peu basique. Mais pas du tout. Une jolie surprise, ce cédé en toute liberté. Libre de jouer seul, libre de s'écouter et se répondre, libre de se donner du rythme, et d'en changer, libre d'explorer différents styles, libre de s'amuser en assumant  les contraintes liées à l'exercice en solo.

En 1980 le saxophoniste cool Jean Claude Forenbach, sur la face B de Mais qu’avez-vous fait de la face cachée de la lune, Docteur Fohrenbach ? (réédité en cédé et en 2005 par Gitanes Jazz sur la compilation Forenbach French Sound), s'était amusé avec son ténor et un magnétophone, à se réenregistrer en créant des percus et d'autres voix pour des reprises comme Peanuts Vendor ou Four Brothers, plus un double morceau de lui, Narcissus. Il ajoutait sur la pochette : OPTFAUSTEUM (On Peut Tout Faire Avec Un Sax Ténor Et Un Magnétophone), ce qui révélait le caractère éminemment faustien de l'expérience.

Avec « Free », On Peut Tout Faire Avec Un Sax Ténor En Sax Machine, soit OPTFAUSTESM, qui révèle aussi le caractère électriquement faustien de l'expérience. Et les deux plages En Good et She's Got The Rhythm ne sont pas sans rappeler l'esprit, classique, de son prédécesseur.

Mais avec ses pédales et ses effets électrifiés, Guillaume Perret démultiplie les possibilités sonores et les styles explorés, se jouant de Bach entre Walk et Heavy Dance, s'aventurant dans des territoires décalés (Seduction) ou spatiaux (Cosmonaut) ou obscurs ( (Inner Jail) ou introspectifs (Inside Song), transcendant la répétitivité dans Pilgrim...

De plus, ce qu'il a réalisé en solo, chez lui, il peut le refaire sur scène face au public, en variant librement les diverses composantes permises par l'enregistrement en boucles successives et simultanées, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Une exploration musicale quasi onirique, créative et parfaitement aboutie, qui se joue des machines tout en jouant du jazz actuel.

À écouter en live le 17 novembre au Café de la danse.

 

Alain Lambert
5 octobre 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : « The Rake's Progress » par David Bobée et Jean Deroye : de l'opéra en sons et lumièresChristophe Chassol, avec Mathieu Edward « Big Sun » Tant de paysages sonores !Naïssam Jalal & Rhythms of Resistance : une si longue impatienceLe Noël sobre et chaleureux du tromboniste Nils Landgren avec ses amisE.S.T. Symphony : entre sérénité et turbulence orchestraleLa « Waisenhausmesse » de Mozart par la maîtrise de caenLouis Nicolas Le Prince « Messe Macula non est in te » Un bel hommage à un musicien inconnu par la Maîtrise de Caen — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Jeudi 10 Novembre, 2016 3:43