bandeau textes

S'abonner au bulletin

 

Infernale Momus et l'Orchestre national de jazz au Cargö pour les dix ans de Focus Jazz
Infernale Momus Infernale Momus au Cargö de Caen. Photographie © Christian Mariette.

Caen, 30 mars 2016, par alain Lambert ——

Le réseau Focus Jazz, c'est une fédération de salles qui depuis dix ans se coordonnent, grâce au Collectif jazz régional, pour proposer en mars un programme bien visible sur toute la région. Et ce soir, pour la clôture de ce dixième mois de jazz en Normandie, un double programme à l'image de cette programmation, un jeune groupe régional ascendant et un groupe phare de la scène nationale.

D'abord Infernale Momus, ou la marmaille infernale, un trio qui a grandi à l'ombre des pommiers,  joué dans les cafés, dans la rue [voir notre chronique], et qui depuis un an, une fois élu groupe Focus On, a considérablement gagné en maturité et développé le potentiel du trio, déjà bien original.

De vrais bêtes de scène dans l'éclairage du Cargö, toujours avec humour et énergie : Morgane Carnet, saxs ténor et baryton, vocal et clavier, Martin Daguerre, saxs alto et baryton, Philippe Boudot, batterie et clavier. Soit un certain nombre de combinaisons possibles allant de deux barytons et une batterie à deux claviers, batterie et baryton ou alto.

Des mélodies en apparence simples et répétitives (Pheek, Ski Nautique...), mais en fait pleines de surprises, de ruptures, de décalages, des solos inspirés, et expirés avec force. Une batterie binaire et inventive, toujours en déséquilibre, qui fait le lien avec les deux saxs. Une complicité et un plaisir de jouer contagieux. Une belle architecture musicale pour un trio improbable, mais bien vivant.

Orchestre national de jazzL'Orchestre national de jazz. Photographie © Jean Maris.

Avec l'Orchestre national de jazz, qui fête ses 30 ans cette année, on passe à onze musiciens (pour cette onzième mouture de l'ONJ), mais sans différence de qualité, juste de style. Un travail d'écriture et de sculpture de la masse sonore, avec un morceau sur deux une impro d'un ou deux solistes, au milieu de la densité collective. Olivier Benoit, guitariste et compositeur, dirige sans diriger, réglant parfois le volume ou l'intensité en ouvrant et fermant la main. Après avoir lancé le concert avec un solo discordant, il peut jouer longuement une seule note métronomique, dans un aller et retour régulier de médiator. Les musiciens s'échangent des décomptes doigts levés, ou se redonnent la mesure après une ébouriffade contrôlée.

Tous viennent du jazz expérimental et sont à l'affût. Dans la longue suite Berlin, le thème Révolution, par exemple, construit sur une rythmique déphasée à la Steve Reich, permet au trompettiste Fabrice Martinez un solo éblouissant. À la batterie, Éric Echampard est remarquable. Sans oublier Jean Dousteyssier aux clarinettes, Alexandra Grimal et Hughes Mayot aux saxs, Fidel Fourneyron au trombone, Sophie Agnel au piano, Paul Brousseau aux claviers, Théo  Ceccaldi au violon, et Sylvain Daniel à la basse.

Une belle soirée bien détonnante, qui devait être en concurrence avec un concert jazz au conservatoire, mais le mouvement de grève contre la suppression de 500 000 euros de subventions, menaçant l'orchestre de Caen, vieux de 150 ans, avait entraîné son annulation.

À suivre en jazz à Caen en avril, la sortie de l'album de Now Freeture au Portobello le 20 avril pour le Collectif jazz, et la nuit du jazz au théâtre le 22 avril, avec David Linx (chante Brel) et Jacques Schwarz-Bart 5tet. Juste avant Jazz Sous Les Pommiers début mai.

 

 Alain Lambert
30 mars 2016

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

musicologie

Vendredi 1 Avril, 2016 3:28

rectangle

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org

rectangle_actu

rectangle

rectangle