bandeau texte

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Jean-Benoît Culot trio & Co : « Pas à Pas » avec Betty Jardin et Leonardo Montana

Jean-Benoît Culot trio & Co, Pas à Pas : Jean-Benoît Culot (batterie), Leonardo Montana (piano), Rénald Fleury (contrebasse), Betty Jardin (voix), Nicolas Leneveu (saxophone ténor). Art Vivant 2016 (ARVI 044).

21 novembre 2016, par Alain Lambert ——

Ce trio&Co du batteur Jean Benoît Culot mélange en fait deux trios, le JBC trio avec le fidèle Rénald Fleury à la contrebasse et Léonardo Montana, le colombo-parisien au piano. Plus LFC,  où le pianiste est remplacé par Nicolas Leneveu au ténor. Avec en invitée la chanteuse caennaise Betty Jardin, connue de tous ceux qui fréquentent les boîtes de jazz locales (le Camino, la Poterne...), mais dont la voix, au grain particulier, n'a pas encore été mise en cédé.

Le JBC trio ouvre donc le bal avec Nearness Of You, un standard idéal pour mettre en valeur  piano et  contrebasse, toujours bien soutenus par la batterie chamarrée. Puis le saxophoniste entre doucement, gravement, sur Pas à Pas, le morceau titre — composition du batteur, comme toutes, à part trois, et comme la peinture de pochette — décliné encore deux fois à la fin, avec la chanteuse, en français, puis en duo, juste batterie-piano.

Sur Matin 11 heures, Betty Jardin fait son entrée. Le Everitime we Say Goodbye de Cole Porter, tout comme I'm a Foool to Want You, un autre standard, lui donnent la première place, dans un long dialogue intimiste avec le pianiste. Dans The last blues, ce dernier cède la place au ténor, dans un contexte plus brut, où contrebasse et batterie résonnent plus longuement, comme dans La femme des sable, où la voix devient presque un écho du sax.

Dans la reprise de Matin 11 heures, le nouveau quartette reste sans voix cette fois, et  la contrebasse redevient soliste à son tour.

Puis, avant les deux reprises de Pas à Pas, un court Blues for Pierre (Rabhi), une simple impro vocale rythmée par un tambour minimal, et une cymbale finale avant une longue inspiration pour reprendre souffle.

Un disque aux climats variés, où l'hôte offre à ses invités ses compositions et sa batterie ondoyante pour les transporter, et nous avec.

À écouter en live du 6 au 10 décembre de Lisieux à Condé sur Sarthe en passant par Trun, Paris (au Sunset Sunside le 7) et Caen bien sûr (les 8 et 9 à la Poterne puis au Camino).

 

Alain Lambert
21 novembre 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Cirkus Cirkor « Limits » Du cirque musical et militant aux BoréalesOdd Draft invite Yoann Loustalot : un rendez-vous chaleureux ! : Louis Winsberg Jaleo, « For Paco » : du flamenco sans frontièresIbrahim Maalouf « 10 ans de live » : 4 pistons et dix bougies, quelle énergie !Ancient Ritual, « Take two » : comme un goût d'africo !Guillaume Perret « free » saxophoniste et Sax Machine !« The Rake's Progress » par David Bobée et Jean Deroye : de l'opéra en sons et lumières — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mardi 22 Novembre, 2016 15:10