bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

La Loure, Magène et Badlabecques à la nuit normande des Traversées Tatihou

Saint-Vaast, 17 août 2016, par Alain Lambert ——

Saint-Vaast et l'île de Tatihou, à l'est du Cotentin, son festival des musiques du large, venues du monde entier. Avec une première pour ces Traversées 2016, une nuit de la Normandie, à quai, à Saint-Vaast.

La Loure La Loure à Saint-Vaast. Photographie Patricia Segretinat.

D'abord un joli film témoignage sur le collectage en Cotentin, avec des chanteuses de grande qualité, suivi d'un mini concert où les deux violoneux de la Loure [voir notre chronique], Yvon Davy et Étienne Lagrange, réarrangent et chantent, à répondre avec le public, les chansons collectées par l'association. Ce qui met aussitôt dans l'ambiance.

En invitée a capela, Denise Sauvey, l'une des trois chanteuses filmées, venue en voisine, et très à l'aise sur scène, devant les nombreux spectateurs.

MageneMagène à Saint-Vaast. Photographie Patricia Segretinat.

Ensuite Magène, et le renouveau de la langue normande, puisque son répertoire [voir notre chronique] est constitué de poèmes anciens et actuels de la Normandie continentale et des Îles anglo-normandes,  sur de superbes musiques de Daniel Bourdelès.

Dany Pinel à la contrebasse, Manuela Lecarpentier à l'accordéon, Jean Louis Dalmont à la guitare mettent en valeur la belle voix de Théo Capelle, le crooner du Cotentin, et nous font découvrir la profondeur des textes de Côtis-Capel, Alphonse Allain ou Marcel Delarun, sans oublier l'humour de la Jerriaise Amélia Perchard.

De Jersey justement, après Haro et le Maôdits Maunchots, « iun, da, tré », voilà le jeune groupe pop-folk  Badlabecques, les bavards en jerriais, la langue normande encore parlée sur l'île. En Cotentin, on dit aussi badlagoule. L'accordéoniste du groupe, Montfort Tadier, à l'humour caustique, est aussi député des États de Jersey.

Cinq musiciens issus d'un collectif dédié au renouveau de la langue jerriaise, sur des musiques actuelles, et menés par Kit Ashton, qui nous chante avec une belle énergie aussi bien les ballades et les chansons traditionnelles de l'île qu'une version en normand de Dance me to the end of the world de Leonard Cohen. Ils ont aussi une version fraternelle de With a little help from my friends des Beatles (voir la vidéo ci-dessous).

MigèneBadlabecques à Saint Vaast. Photographie Patricia Segretinat.

Une soirée à renouveler en laissant un peu plus de  temps à la Loure ou à Magène qui ont beaucoup à faire entendre. En espérant que le FAR, l'agence musicale régionale, présente sur le festival, et qui travaille déjà bien avec la Loure, puisse aider à faire connaître les autres groupes sur la région.

Demain, on traverse pour gagner le bayou Tatihou, où nous attend le cousin cajun  Zachary Richard.

Alain Lambert
Saint-Vaast, 17 août 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Raymond Carter trio « Around Erroll Garner » En hommage au magicien du piano« Quatre boules de cuir » Alain Desjeunes et son jazz gang jouent Nougaro, à la plage — Gerardo Núñez et Ulf Wakenius : « Logos », le flamenco nouveau est arrivé ! –— Bastien Loukia « Cinq nouvelles en forme de poire » : un roman (bio)graphique hanté par Satie !Monolithes « Monolithes » : du progressive jazzcore à babord !Erik Satie a 150 ans ! Une promenade « satierike » en pays d'Auge — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Jeudi 25 Août, 2016 12:55