bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Lancement de « Dutilleux 2016 » à la Philharmonie de Paris

 

Par Strapontin au Paradis ——

Henri Dutilleux (1916-2013) aurait eu 100 ans le 22 janvier. Sous le patronage de la ministre de la Culture et de la Communication, Madame Fleur Pellerin, et de la maire de Paris, Madame Anne Hidalgo, un hommage national lui sera rendu tout au long de l'année 2016.

Laurent Bayle et Fleur PellerinLaurent Bayle et Fleur Pellerin. Photographie © Julien Mignot.

Le jour anniversaire de naissance, fut organisée une cérémonie de lancement de « Dutilleux 2016 » à la Philharmonie de Paris, en présence de la ministre de la Culture, de Laurent Bayle, président de la Philharmonie, de Jean-Claude Casadesus, chef d'orchestre, de Pierre Gervasoni, auteur de la biographie du compositeur paru le même jour (coédition Philharmonie/Acte Sud), ainsi que de nombreuses personnalités musicales et de journalistes.

Madame Fleur Pellerin a souhaité constituer deux comités, le comité d'honneur sous l'égide de Laurent Bayle et le comité scientifique présidé par Pierre Gervasoni ; elle tenait également que la Philharmonie de Paris coordonne l'ensemble des événements, en association avec la ville de Paris : concerts, conférences, colloques, débats, expositions, projections et autres manifestations, en France et à l'étranger. Le comité scientifique permettra quant à lui de mettre à disposition des ressources rares ou inédites : chronologie, entretiens, archives, captations de concerts, catalogue illustré, etc.

Pierre Gervasoni remettant la biographie de Dutilleux à la ministre de la Culture Fleur Pellerin.Pierre Gervasoni remettant la biographie de Dutilleux à la ministre de la Culture Fleur Pellerin. Photographie © Julien Mignot..

Après la présentation des comités par Laurent Bayle et une brève évocation de la personnalité de Dutilleux par Pierre Gervasoni, les propos de Jean-Claude Casadesus sont fort intéressants sur le plan musical. Il relate, en excellent orateur, ses souvenirs d'enfance et familiaux avec le compositeur et son épouse, Geneviève Joy. Il évoque la création de Métabole en 1965 sous la direction de George Szell au théâtre des Champs-Elysées, qui a fait basculer un grand nombre de musiciens dans la modernité, et qui a déterminé son attachement musical. L'anecdote autour de la première symphonie de Dutilleux a été pour lui un « adoubement » : la rencontre inopinée avec Rostropovitch, qui est devenu le parrain du premier concert, le 3 janvier 1976, de l'orchestre que le chef venait de créer (et qui deviendra l'orchestre national de Lille) ; et le premier disque que l'orchestre a enregistré en 1978 avec cette symphonie, qui a obtenu le Grand Prix de l'Académie Charles Cros, servant de formidable tremplin pour la suite.

Madame Fleur Pellerin conclut la cérémonie de lancement en rappelant que l'œuvre de Dutilleux est une ligne de crête : « Entre les compositeurs d'avant-garde, qui furent aussi ses contemporains, et cette tradition française du timbre, héritée de Ravel et de Debussy, ses compositions sont empreintes de cette tension qui traversa la vie musicale du XXe siècle » ; les titres de ses œuvres résument « cette extraordinaire façon de faire entrer dans sa musique des procédés neufs, tout en revendiquant le pouvoir qu'a la musique de signifier quelque chose » ; le fait que la poétique et le dodécaphonique ont leur place dans la même œuvre ; le lien qu'il entretenait avec des interprètes… Selon elle, mettre Henri Dutilleux à l'honneur des commémorations nationales est important, « c'est une façon de faire connaître toujours davantage son œuvre au grand public et de partager avec lui le caractère exceptionnel de sa musique », et « de faire avancer la recherche ».

Fleur Pellerin et Jean-Claude Casadessus. Fleur Pellerin et Jean-Claude Casadessus. Photographie © Julien Mignot.

À 20h30, à la salle des concerts de la Cité de la musique, est donné un concert en hommage à Henri Dutilleux, dans le cadre de la biennale de quatuors à cordes : Trois strophes sur le nom de Sacher par le violoncelliste Gautier Capuçon, artiste porte-parole de l'événement, trois préludes pour piano (D'ombre et de silence, 1973 ; Sur un même accord, 1977 ; et Le Jeu des contraires, 1988) par Franck Braley, trio pour violon, violoncelle et piano de Maurice Ravel (avec Lisa Batiashvili au violon) ; sonate n° 3 pour violon et piano en sol mineur de Claude Debussy ; et enfin, quatuor à corde « Ainsi la nuit » d'Henri Dutilleux (au 2e violon, Valeriy Sokolov et à l'alto, Gérard Caussé). Les interprètes ont joué chaque œuvre avec un engagement rare, créant un moment intense, même si certaines phrases sonnaient de façon maniérée pour notre goût, avec une épaisseur qui peut s'apparenter à Brahms (!),  surtout dans le trio de Ravel.

Le site du centenaire (avec agenda des concerts).

Ainsi la nuit... Ainsi la nuit... Photographie © Julien Mignot.

Membres des comités d'honneur et scientifique :

Fleur Pellerin (Parainage) ; Anne Hidalgo (Parainange) ; Laurent Bayle (Président du Comité d'honneur) ; Mathias Auclair (Directeur du Département de la musique de la Bibliothèque nationale de France) ; Emmanuelle Bertrand (Violoncelliste) ; Jean-Claude Casadesus (Chef d'orchestre) ; Claude Desmarets (Président de l'association Joy-Dutilleux) ; Delphine Ernotte (Présidente de France Télévisions) ; Renée Fleming (Soprano) ; Mathieu Gallet (Président Directeur général de Radio France) ; Valery Gergiev (Directeur général et Directeur artistique du Théâtre Mariinsky) ; Bruno Hamard (Directeur de l'Orchestre de Paris) ; Barbara Hannigan (Soprano) ; Anne Labourdette (Directrice du Musée de la Chartreuse de Douai) ; Stéphane Lissner (Directeur de l'Opéra de Paris) ; Frank Madlener (Directeur de l'Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) ; Jean-Dominique Marco (Directeur du Festival Musica) ; Olivier Mantei (Directeur du Théâtre national de l'Opéra Comique) ; Bruno Mantovani (Directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris) ; Catherine Massip (Directrice d'études honoraire de l'École pratique des hautes études) ; Gery Moutier (Directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon) ; Anne-Sophie Mutter (Violoniste) ; Seiji Ozawa (Chef d'orchestre) ; Catherine Pégard (Présidente de l'établissement public du Château de Versailles) ; Laurent Petitgirard (Président de la SACEM) ; Rémy Pfimlin (Président du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris) ; Nelly Querol (Présidente de la Chambre syndicale de l'édition musicale) ; Bruno Racine (Président de la Bibliothèque nationale de France) ; Pascal Rophé (Chef d'orchestre) ; Kaija Saariaho (Compositrice) ; Caroline Sonrier (Directrice de l'Opéra de Lille) ; Catherine Tsekenis (Présidente du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon) ; Laurent Vallet (Président de l'Institut national de l'audiovisuel) ; Fabienne Voisin (Directrice générale de l'Orchestre national d'Île-de-France) ; Pierre Gervasoni (Critique musical, directeur du Comité scientifique) ; Maxime Joos (Musicologue) ; Frank Krawczyk (Compositeur) ; Karine Le Bail (Chercheur au CNRS et journaliste) ; Risto Nieminem (Directeur de la Fondation Gulbenkian) ; Roger Nichols (Musicologue) ; Robert Piencikowski (Musicologue) ; Anne Queffélec (Pianiste) ; Cécile Reynaud (Chercheur au CNRS et à la BnF) ; Yann-Pascal Tortelier (Chef d'orchestre) ; Eric Denut - Délégué à la Musique, DGCA) ; Yves Mestre - Neveu du compositeur.

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

musicologie

Mercredi 21 Octobre, 2015 1:42

rectangle

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

 

Les derniers
Strapontin au Paradis

sap@musicologie.org

 

rectangle_actu

rectangle

rectangle