bandeau textes

musicologiemardi 20 septembre 2016

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

 

La « Missa Virgo prudentissima » d'Heinrich Isaac par l'ensemble Gilles Binchois

Heinrich Isaac, Missa Virgo Prudentissima, ensemble Gilles Binchois, sous la direction de Dominique Vellard. Évidence 2016 (EVCD023).

Enregistré du 6 au 10 septembre 2015, couvent Saint-Marc de Gueberschwihr.

20 septembre 2016, par Jean-Marc Warszawski ——

Heinrich Isaac est né vers 1450 en Flandre ou en Brabant, enfin au sud des Pays-Bas, on ne sait rien de ses jeunes années, mais en 1470, les documents conservés révèlent un compositeur confirmé. On est certain qu'il est au service de la cour de Sigismund d'Autriche à Innsbruck au moins à partir de 1484, il fait également partie de l'ensemble des chanteurs du baptistère et de la cathédrale de Florence. Il est au service des Medici avant et après leur bannissement, Giovanni de' Medici deviendra le pape Léon X, il assurera une rente à son musicien, qui après avoir beaucoup voyagé au gré des déplacements des cours qu'il sert, sera autorisé à se fixer à Florence. Après la mort de Sigismund, il entre au service de Maximilian I, empereur des Romains, qui lui aussi, lui procurera des prébendes.

Heinrich Isaac laisse une œuvre très importante, tant en volume qu'en qualité. Il illustre les liens qui se forgent entre la Flandre et l'Italie, fonde parmi d'autres l'Italie musicale qui un siècle après sa mort envahira toutes les cours européennes — Versailles et les organistes de Saxe-Bohême seront un peu plus réticents qu'ailleurs. Il saisit les particularismes et sait composer des chansons germaniques, françaises ou italiennes, les trois cultures qui se partageront un véritable monopole dans la haute société internationale jusqu'au milieu du xixe siècle.

Outre ces chansons, copiées à la demande de Lorenzo de' Medici dans un luxueux chansonnier prévu pour servir de présent diplomatique, Heinrich Isaac laisse un vaste catalogue d'œuvres religieuses, des messes, des motets (également des motets profanes), des fragments de l'ordinaire comme du propre, mais aussi trois volumes (Choralis Constantinus), publiés bien après sa mort par son élève Senfl, d'un important cycle du propre de la messe, basé en général sur les plains chants correspondants.

Pour ce cédé, l'ensemble Gilles Binchois a choisi d'enregistrer la messe à six voix Virgo prudentissima, le motet du même nom également à six voix, à la facture proche. Ces deux pièces auraient été composées pour le couronnement avorté de Maximilian à Rome et certainement jouées au cours des cérémonies pour le deuil de son fils Philippe le Beau en 1507. On y a ajouté quelques pièces du second volume du Choralis Constantinus, sans tenir compte bien sûr du jour, mais avec un souci de cohérence esthétique, notamment par la présence de l'antienne de plain-chant Virgo prudentissima, qui traverse la messe, enfin quelques plains-chants qui étaient chantés à la cathédrale de Florence, où Heinrich Isaac servit avant la dissolution de l'ensemble des chanteurs en 1493.

C'est une musique fastueuse, variant la polyphonie et jouant aussi sur l'épaisseur et la résonnance de l'ensemble. Splendide.

Heinrich Isaac, Missa Virgo Prudentissima, « Sanctus, plage 12 (extrait)» .

 

1. Gaudeamus omnes in Domino, à 4 voix (Choralis Constantinus II).

2. Salve Sancta parens, Introït (plain-chant).

3. Kyrie eleison, Missa Virgo prudentissima.

4. Gloria, Missa Virgo prudentissima.

5. Benedicta et venerabilis es, graduel (plain-chant).

6. Alleluia, post partum (plain-chant).

7. Alleluia, Virga jesse (plain-chant).

8. Sequentia sancti evangelii secundum Lucam, lecture (plain-chant).

9. Credo, Missa Virgo Prudentissima.

10. Ave Maria, Offertoire (plain-chant).

11. Preface (plain-chant).

12. Sanctus, Missa Virgo Prudentissima.

13. Agnus Dei, Missa Virgo Prudentissima.

14. Beata viscera Communion, plain-chant et polyphonie à 4 voix (Choralis Constantinus II).

Biographie de Heinrich Isaac

Jean-Marc Warszawski
20 septembre 2016

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

<

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Analyses musicales

▉ Analyses musicales

▉ Cours de musique

 

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

▉ 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mercredi 21 Septembre, 2016 21:24