bandeau textes

flux rss  vendredi 9 septembre 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Sonates et fandango de Domenico Scarlatti par Cristiano Holtz

Domenico Scarlatti, Sonates et Fandango, Cristiano Holtz (clavecin). Hortus 2016 (HORTUS 129).

9 septembre 2016, par Jean-Marc Warszawski ——

Domenico Scarlatti, né en 1685 comme Johann Sebastian Bach, est le fils d'Alessandro Scarlatti (lui-même fils de musicien), compositeur fêté à Rome, Naples et Florence pour ses opéras, maître de musique de la reine Christine. Le fils suit les traces du père, à l'âge de 16 ans il est compositeur et organiste à la chapelle royale de Naples. Deux ans plus tard, il crée son premier opéra à Rome. Il est au service d'une aristocratie cosmopolite qui se bouscule à Rome, dont l'ambassadeur du roi du Portugal, crée à l'âge de 33 ans son dernier opéra, séjourne à Londres ou ses opéras sont joués, en 1720 il est au service de la cour portugaise (où on l'appelle Domingos Escarlate). Il revient en Italie le temps de se marier, il est au service de la cour de Fernando d'Espagne à Séville, puis à Madrid. C'est en 1738 qu'il fait paraître ses 30 Essercizi per gravicembalo. Des sonates en un mouvement à deux reprises, poussant systématiquement les procédés : mouvements contraires, répétitions, repons, progressions, voire chromatismes. Les deux parties sont parfois contrastées, parfois d'un même élan. Si seulement 30 de ces sonates « exercices pour le plaisir » ont été publiées de son vivant, 550 ont été conservées dans divers manuscrits, elles étaient très prisées par les cours du Portugal et d'Espagne. Elles débordent d'idées, de sentiments divers, de volubilité, d'énergie, de tendresse, de beauté.

Elles sont aujourd'hui sous les doigts de tous les clavecinistes, mais aussi des pianistes. On se souvient des récitals de Scott Ross, qui posait une pile impressionnante de partitions en avant-scène et demandait au public de faire ses choix.

Pour son 7e cédé, Cristiano Holtz a choisi quatorze de ces sonates, en y ajoutant un fandango attribué à Domenico Scarlatti « Fandango del signore Scarlatti », indiqué sur le manuscrit retrouvé par Rosario Alvarez en 1983 aux îles Canaries, qui a appartenu à un prêtre du du XVIIIe siècle, amateur de musique, don Bernardo valois e Betancourt (1740-1771), d'une famille d'aristocrates locaux.

Ce choix n'est pas dû au hasard, il est lié à la volonté du claveciniste de caractériser l'influence populaire qui traverse les sonates de Scarlatti, en leur apportant ainsi une allure particulièrement alerte et brillante.

Sonate en fa mineur, K. 386 (Presto), extrait et fin.

 

01. Sonate en sol mineur, K. 179 (Allegro)

02. Sonate en mineur, K. 32 (Aria)

03. Fandango en mineur, arrangement par Cristiano Holtz, avec Carlos Alves (percussions), Duncan Fox (violon), Maria Correia (guitare)

04. Sonate en fa mineur, K. 69.

05. Sonate en si bémolMajeur, K. 545 (Prestissimo)

06. Sonate en fa majeur, K. 82 (Fuga allegro)

07. Sonate en fa mineur, K. 466 (Andante moderato)

08. Sonate en fa mineur, K. 386 (Presto)

09. Sonate en fa mineur, K. 463 (Molto allegro)

10. Sonate en mineur, K. 9 (Allegro)

11. Sonate en si mineur, K. 173 (Allegro)

12. Sonate en mi mineur, K. 147

13. Sonate en sol majeur, K. 103 (Allegro)

14. Sonate en sol majeur, K. 124 (Allegro)

15. Sonate en do majeur, K. 132 (Andante

Biographie de Domenico Scarlatti

Jean-Marc Warszawski
9 septembre 2016

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

© musicologie.org 2016

bouquetin

Samedi 10 Septembre, 2016 4:38