bandeau textes

musicologievendredi 25 novembre 2016

Actualités  Biographies  Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Une messe en si mineur par le Chœur de chambre du Marais et le chœur de l'Opéra de Stettin

Johann Sebastian Bach, H moll Messe Bwv 232, Chœur de l'Opéra de Stettin, Orchestre de chambre du Marais, sous la direction de Pascal Vigneron. Quantum 2016 (2 cédés, QM 7081).

Enregistré en mai et juin 2015, au temple de l'Annonciation à Paris.

25 novembre 2016, par Jean-Marc Warszawski ——

Sur la fin de sa vie Bach qui a toujours composé à la commande et pour ses fonctions de maître de chapelle et de directeur musical, semble travailler à un héritage musical plus personnel (ou chercher d'autres employeurs), comme les Variations Goldberg en 1742, l'Offrande musicale en 1747, l'Art de la fugue de 1740 à 1748.

Le titre, Grande messe en si mineur, a été donné par les éditeurs en 1845. Sur les 27 numéros de cette œuvre, 5 sont en si mineur. L'ensemble se déploie plutôt dans le ton relatif majeur de .

Johann Sebastian Bach s'est attelé à la tâche en 1747 en réunissant des parties déjà composées, et composant les manquantes. Le Sanctus est de 1724, le Kyrie et le Gloria ont été édités en 1733 sous le titre Missa, dédiée à Auguste III, électeur de Saxe et roi Pologne. L'Osanna est de 1734. On a conservé le plan écrit de la main de Bach, organisé en 4 parties : 1. Missa, 2. Symbolum Nicenun, 3. Sanctus, 4. Osanna, Benedictus, etc.

En raison de la longueur de ses parties, cette messe n'est pas compatible avec un office.

C'est une des œuvres majeures du répertoire, Johann Sebastien Bach y concentre et déploie un art extraordinaire qui rassemble tout ce qui est possible entre ancien plain chant, modernité concertante, imitation, polyphonie et cantate.

Dans cette densité sonore en flux tendu de bout en bout, on a envie d'entendre la plénitude de tout ce que peut jeter un grand et puissant chœur doublé d'un solide orchestre crachant ses trompettes et timbales (ce qui s'est fait),  et en même temps  jouir de la complexité, qui n'est pas sans sensualité, de l'écriture, en espérant entendre une version à une voix par pupitre (ce qui s'est fait), solennité contre expression intime du sentiment humain.

Pascal Vigneron, à la tête de l'Orchestre de chambre du Marais et du chœur de l'Opéra de Stettin, en Pologne a choisi un entre-deux qui n'est pas sans bonheur, le continuo est réalisé à l'orgue. Les solistes : Sandrine Carpentier (soprano), Anne Maugard (mezzo), Christophe Einhorn (ténor), Christophe Gautier (basse).

Johann Sebastian Bach, Messe en si mineur, « Osanna in excelsis  (extrait), plage cédé ii, plage 11.

 

Cédé I. Missa (1733)

1 Kyrie eleison (chœur)
2 Christe eleison (soprano - alto)
3 Kyrie eleison (chœur)
4 Gloria in excelsis (chœur)
5 Et in terra pax (chœur)
6 Laudamus te (alto)
7 Gratias agimus tibi (chœur)
8 Domine Deus (soprano - ténor)
9 Qui tollis peccata mundi
10 Qui sedes ad dextram Patris (alto)
11 Quoniam tu solus sanctus (basse)
12 Cum Sancto Spiritu (chœur)

Cédé II. II Symbolum Nicenum

1 Credo in unum Deum (chœur)
2 Patrem omnipotentem (chœur)
3 Et in unum Dominum (soprano - alto)
4 Et incarnatus est (chœur)
5 Crucifixus (chœur)
6 Et resurrexit (chœur)
7 Et in Spiritum Sanctum (basse)
8 Confiteor (chœur)
9 Et expecto (chœur) Vivace ed allegro

III Sanctus (1725)

10 Sanctus (chœur)

IV Osanna et Benedictus, Agnus Dei et Dona nobis pacem

11 Osanna in excelsis (chœur)
12 Benedictus (ténor)
13 Osanna repetatur (chœur)
14 Agnus Dei (alto)
15 Dona nobis pacem (chœur)

 

Jean-Marc Warszawski
25 novembre 2016

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Analyses musicales

▉ Analyses musicales

▉ Cours de musique

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Samedi 26 Novembre, 2016 0:40