S'abonner au bulletin

 

France-Yvonne Bril : Ferdinand Herold (1791-1833), aux éditions Lucie Garland

Ferdinand Herold

Audéon Hervé, Kiener Michel C., Sarre Nicolas (éditeurs), France-Yvonne Bril, Ferdinand Herold (1791-1833). « Études sur l'opéra français du XIXe siècle », Musik-Édition Lucie Galland, Weinberg 2012 [324 p. ; (ISBN 973-3940603-08-1]

 

On retient de Ferdinant Herold les opéras Le pré aux clercs et surtout Zampa, un succès planétaire qui agaça Wagner, Dieu après lui-même, œuvre toujours programmée, notamment par William Christie à l'Opéra-Comique de Paris voici quelques années, ou le ballet La fille mal gardée.

Mais Herold, en plus d'une trentaine d'opéras-comiques a également composé pour le piano (rappelant peut-être ainsi l'intimité de sa famille avec celle des Érard), de la musique vocale, de magnifiques concertos pour piano, des symphonies qui ne cachent pas l'héritage du classicisme viennois — et de son père élève de Carl Philipp Emmanuel Bach — mais qui recèlent un sens mélodique particulier et d'explorations harmoniques originales.

On dit à propos d'Herold, comme de bien d'autres, pour justifier un élargissement du répertoire, qu'on ne comprendrait pas les grands maîtres sans les petits maîtres. Dans cette optique, Herold n'est pas un petit maître. Mais en réalité, il faudrait se débarrasser de ce concept de grands et petits maîtres qui relève des constructions mémorielles et non pas de l'histoire.

Le premier intérêt de ce livre peut donc être de susciter quelque curiosité pour une œuvre dans le fond peu connue et pour une période dont on méprise les créations artistiques, d'une part trop proches de la Révolution (sous-entendu de son vandalisme) et d'autre part parce qu'on considère qu'il n'y a d'art français qu'après 1870 et la réaction anti allemande et anti wagnérienne.

Le second intérêt est donc de redécouvrir les créations et l'ébullition d'une période qui, ainsi du France-Yvonne Bril le fait à juste titre remarquer, qui instaure Paris comme une plaque tournante artistique internationale.

Le troisième intérêt de ce livre est qu'il s'appuie sur une documentation aujourd'hui inaccessible. En effet; l'auteure a eu plein accès aux papiers de Ferdinant Herold, conservés jusqu'alors par sa descendance, mais aujourd'hui vendus et dispersés. Elle en a recopié de très larges extraits, dont l'intégralité de son journal, des documents, des lettres inconnues, et pour parfaire sa documentation a dépouillé toute la presse de l'époque, et accumulé une documentation secondaire impressionnante. Tout a été légué à la Fondation Laborie en Limousin.

France-Yvonne Bril est morte avant d'avoir pu faire publier son tapuscrit. Musicographe, femme de radio, critique musicale à l'O.R.T.F., amie des musiciens, elle a publié dès 1947 une introduction aux chansons de Kosma et Prévert, et à la même époque une étude sur « L'opérette, forme musicale de l'esprit-français » dans la revue Polyphonie. Elle a écrit sur Henri Sauguet (1967), dans l'Encyclopédie des musiques sacrées (1970), sur Verdi (1972), ou Henri Baraud (1982), etc.

Elle n'était pas historienne. Purement littéraire elle ne se se souciait pas des formatages universitaires. Comme les éditeurs en préviennent le lecteur, il manque bien des notes de bas de page, bien des citations entre guillemets ne sont pas localisées.

Par ailleurs, victime de son énorme documentation, France-Yvonne Bril se perd parfois dans les détails anecdotiques quand on pourrait résumer le spécifique en quelques phrases, par exemple la longue description de la pension Hix. Ce qui peut combler le lecteur avide de détails factuels secondaires, mais imageant de manière concrète un bout d'histoire.

 

Jean-Marc Warszawski
2 juillet 2014

La notice sur Ferdinand Hérold dans musicologie.org

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Mercredi 2 Juillet, 2014 17:50

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

rss

rectangle

rectangle

rectangle