S'abonner au bulletin

 

Galop d'essai : Roberto Alagna dans Othello de Verdi

 

Salle Pleyel, 27 juin, par Frédéric Norac ——

Salle un peu clairsemée mais au final enthousiaste, pour ce concert de fin de saison un peu tardif. La curiosité, c'est évidemment d'entendre , en avant-première d'Orange où il l'abordera en version scénique et en intégralité le 2 août prochain, Roberto Alagna dans les grandes pages d'Othello.

Roberto alagnaRoberto Alagna.

D'entrée de jeu, notre ténor national surprend par sa nouvelle silhouette affinée dont un beau smoking gris taupe, porté sur une chemise noire, renforce encore l'élégance, lorsqu'il arrive, tenant la main d'Inva Mula dans une robe claire toute en fluidité. La barbe qu'il s'est laissé pousser apporte un surcroit de distinction à son personnage. Mais c'est évidemment vocalement qu'il est attendu dans un rôle réputé meurtrier en termes de tessiture et de caractérisation.

Passées les premières notes de « Già nella notte densa », prises légèrement bas, et la sensation d'un grave un peu court pour les aspects extrêmes de l'écriture qui réapparaîtra sporadiquement, le chanteur s'affirme au fil des scènes, s'investit théâtralement après des débuts timides un peu accroché à la partition et convainc tout à fait dans une scène conclusive où il donne, ainsi que sa partenaire, le meilleur de lui-même.

Il ne peut certes pas tout à fait cacher ses origines essentiellement lyriques mais son médium chaleureux, sa superbe articulation, des aigus royaux, une projection puissante qui dans l'acoustique un peu réverbérée de Pleyel donne l'impression d'une voix amplifiée, associés à une évidente volonté d'en découdre lui permettent de construire un personnage captivant à qui, sans doute, la scène apportera un supplément de crédibilité. Dans l'acte III, quelques graillons l'obligent à s'éclaircir la gorge et sont sûrement la rançon d'un certain forçage de la voix qui n'est pas vraiment celle d'un ténor dramatique mais, au final, le pari est tenu et avec quelle classe !

Dmitri Hvorostovsky Dmitri Hvorostovsky.

Ses partenaires paraissent un peu sacrifiés dans cette version anthologique. Dmitri Hvorostovsky dans une redingote noire qui met en valeur sa crinière blanche n'a pas moins d'allure que lui et le dépasse en hauteur de quasiment deux têtes. Son Iago, de bonne facture, au credo puissant, n'encourt aucun reproche, n'était celui d'être un brin surjoué.

Inva Mula est une chanteuse très sûre, de belle école, mais sa voix n'est pas vraiment celle d'un grand lyrique. Sa Desdémone manque un peu de générosité en termes de timbre ce qu'elle compense largement par l'engagement et le style. Si la chanson du saule paraît un rien monotone, la prière qui conclut sa grande scène de l'acte IV est tout à fait bouleversante et lui vaut des applaudissements soutenus.

INva MulaInva Mula

Riccardo Frizza, à la tête de l'orchestre national d'Île-de-France, déchaîne quand il le faut les masses sonores voulues par Verdi pour exprimer les fureurs du Maure au risque parfois de noyer ses solistes dans les flots rutilants d'un ensemble en très grande forme. Le chef ne mérite que des éloges pour la façon dont il parvient à donner une réelle sensation de continuité à ce qui n'est en fait qu'une succession d'extraits où l'absence de tout chœur laisse une petite sensation de frustration. Comme l'année dernière, pour Pénélope de Fauré , le fan-club féminin de Roberto Alagna le couvre au salut de bouquets et le ténor les reçoit avec cette grâce bon enfant qui lui conquiert tous les cœurs. Le galop d'essai a semblé prometteur, reste au ténor à affronter la véritable épreuve dans le théâtre antique, face aux 8300 spectateurs qui déjà l'y attendent.

 

plume Frédéric Norac
27 juin 2014

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN  2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Lundi 30 Juin, 2014 20:51

musiocologie

rectangle

rectangle

rectangle