S'abonner au bulletin

 

Néo-réalisme lyrique : « Le Consul » de Giancarlo Menotti

 

Le Consul

Théâtre Roger Barat, Herblay, 25 mai 2014, par Frédéric Norac ——

Le Consul de Giancarlo Menotti est une œuvre forte, violente, presque insoutenable par moments. Si elle est parfaitement ancrée dans le climat politique des années 50 où elle fut créée, elle reste de toutes les époques.  Sa force, elle la doit bien sûr à son sujet mais aussi au fait que Giancarlo Menotti, outre son  remarquable talent de compositeur, était un dramaturge avisé et a su construire un scénario crédible, cauchemardesque mais parfaitement dosé, et terriblement efficace. Cette histoire quasi kafkaïenne d'une jeune femme, prise dans les rêts d'une police d'état qui finira par la détruire et confrontée à une administration déshumanisée qui lui refuse son secours et l'englue dans les chicaneries de la paperasse, nous parle encore. Le désespoir des êtres face aux systèmes  qui les broient de façon anonyme, qu'ils soient politique, économique ou social, reste malheureusement toujours d'actualité.

Le Consul Menotti

Bérénice Collet et son équipe ont su rendre avec beaucoup de sobriété et d'imagination ce suspense quasi cinématographique qui fait alterner l'appartement des proscrits et la salle d'attente du consulat où vient chaque jour attendre son tour toute une galerie de personnages pathétiques et désespérés, tyrannisés par une secrétaire pète-sec. Le mélange de réalisme et de rêve est parfaitement  réussi avec un minimum d'éléments scéniques, quelques recours très sobres à la vidéo et une excellente direction d'acteurs, et ménage avec maestria  la montée en puissance de l'œuvre vers sa fin tragique.

La musique de Menotti oscille entre réminiscences pucciniennes pour les aspects lyrique et un néo-classicisme à l'orchestration raffinée qui évoque tantôt Poulenc, tantôt la musique de film hollywoodienne de l'époque, dans ce qu'elle avait de meilleur et de plus créatif. De remarquables ensembles — trio au premier acte, quintette au second — de très beaux chœurs, de splendides interludes symphoniques, une construction au dramatisme prégnant, tout cela, porté par la direction précise et engagée d'Inaki Encina Oyon, à la tête de l'orchestre Pasdeloup en très grande forme, nous révèle un compositeur de premier plan, injustement ignoré.

Le Consul

La distribution est dominée par la Magda poignante de Valérie Maccarthy, aussi convaincante scéniquement que vocalement, mais l'ensemble de la distribution jusqu'au plus petit des 11 rôles, ne mérite que des éloges. On citera parmi eux le « détestable » agent de la police secrète de Nicolas Rigas que le public « chahute » gentiment au rideau, la secrétaire plus vraie que nature de Béatrice Dupuy, le pathétique Monsieur Kofner d'Aurélien Pernay et la Mère bouleversante de Joëlle Fleury. En fin librettiste, Giancarlo Menotti a su introduire dans cet univers noir un moment de folie joyeuse qui fait paraître d'autant plus terrible le dénouement. C'est la scène burlesque du magicien à la fin de l'acte II. Le ténor Artavazd Sargsyan s'y risque dans un brillant numéro de prestidigitation, bluffant de virtuosité, autant que l'est le contre-ut tenu qui conclut ce moment de délire remarquablement orchestré. Au final on comprend pourquoi cette œuvre aussi originale qu'efficace a pu recevoir le prix Pulitzer de musique à sa création. On comprend un peu moins pourquoi elle est ignorée des scènes lyriques et on l'on remercie le courageux Théâtre d'Herblay — à la programmation décidément très originale - de nous l'avoir restituée.

Prochaine représentation le 5 juin. Reprise à l'Athénée-Théâtre Louis Jouvet à Paris, du 8 au 12 octobre 2014.

 

plume Frédéric Norac
25 mai 2014

Le Consul

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN  2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Vendredi 30 Mai, 2014 14:51

musiocologie

rectangle

rectangle

rectangle