S'abonner au bulletin

 

Un patient nommé Wagner

 

un patient nommé Wagner

 

Bouteldja Pascal, Un patient nommé Wagner (préface par Christian Merlin, avant-propos par Henri Perrier). Symétrie, Lyon 2014 [314 p. ; ISBN 978-2-914373-93-7 ; 40 €]

Par Jean-Marc Warszawski ——

Voici un livre quelque peu étrange par son sujet : la chronique médicale de Richard Wagner, élaborée à partir de la documentation existante (non pas du patient). L'histoire ne s'occupant pas des individus, mais de leur spécificité n'est donc pas convoquée, pas plus que l'histoire de la musique qui est (devrait être) histoire avant tout.

Ce livre s'adresse donc d'office aux admirateurs inconditionnels, celles et ceux pris de passion fusionnelle pour le personnage, qui auront l'impression, certes fantasque, d'entrer plus encore dans l'intimité de leur adoration, ou bien ils ajouteront une relique sur l'autel de leur ferveur, comme d'autres le font avec la chemise d'un chanteur de rock.

Mais la médecine est l'affaire de l'auteur (une chance qu'il ne soit pas musicologue), et de cela il nous en dit des choses intéressantes qui auraient dû être le centre de son étude, dans laquelle il aurait pu convoquer d'autres compositeurs, et des artistes de toutes disciplines.

On découvre la maladie, les soins, ce qu'on en imagine (ce que Wagner en imagine), à l'époque, et ce qui nous a particulièrement intéressé, la thérapie par l'eau, qu'on boit, qu'on applique, qu'on, vaporise, dans laquelle on se baigne, bref le thermalisme toujours si vivace en Allemagne et dans l'ancien empire austro-hongrois. Centres thermaux toujours actifs et peut-être encore plus nombreux, sont aujourd'hui spécialisés en soins post-traumatiques, soins des maladies des articulations, les rhumatismes, la rééducation, et les cures toutes catégories, mais aussi les activités ludiques. Ces centres peuvent même avoir de très lointaines origines romaines, dont d'importantes colonies étaient installées sur le territoire actuel de l'Allemagne, comme à Trêves (les thermes n'y sont plus qu'un souvenir touristique en ruine), ou Aix-la-Chapelle, on pense aussi à Baden-Baden, Bad Godesberg, ou Marienbad, Karlsbad pour la partie plus orientale (entre 300 et 400 stations thermales actives en Allemagne), voire loin de là, les installations sur les bords de lac Balaton en Hongrie.

Ces villes d'eau ont connu une très grande activité sociale au xixe siècle. Passage obligé de la bonne société aristocrate, bourgeoise, artistique. Lieu essentiel de rencontres. Ils ont été et sont toujours des foyers de vie artistique.

Ce livre, un peu voyeur et trou de serrure, vaut par ces évocations. On regrette un peu que Wagner en soit dans cette lecture un prétexte un peu encombrant et assez inutile,

 

Jean-Marc Warszawski
7 octobre 20104

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Mardi 7 Octobre, 2014 0:34

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

rectangle

rectangle

rectangle