bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Boya trio : piano, gadulka, percussions ou comment réinventer la tradition

 

Le trio Boya : Dimitar Gougov, Étienne Gruel, Nathalie Tavernier. Photographie © D.R.

Foyers de théâtre de Caen, 19 mars 2016, par Alain Lambert ——

Après une semaine « musiques d'aujourd'hui », passionnante le mardi [voir la chronique], plus cérébrale le vendredi, et un concert mi slam-mi song [voir la chronique] le jeudi, c'est la question de l'invention musicale qui se trouve à chaque fois posée. Comment réinventer à partir d'une tradition, très récente dans ces deux cas.

Avec le trio Boya, Dimitar Gougov  au gadulka, vièle bulgare à trois cordes mélodiques et onze sympathiques,  Nathalie Tavernier  au moderne piano et Étienne Gruel aux percussions, il s'agit de puiser dans une tradition ancienne, celle des musiques des Balkans, et de la réinventer, avec un musicien d'origine bulgare, et deux autres, français, tous trois vivant à Strasbourg.

On avait d'ailleurs entendu le violoniste dans son autre trio, les Violons barbares, il y a deux ans, invités aussi par le FAR, agence musicale régionale, au théâtre [voir notre chronique] dans cette même volonté d'innover encore et toujours à partir des héritages musicaux populaires du monde entier.

Et c'est parfaitement réussi. Le jeune bulgare possède bien son instrument et tous les répertoires qui vont avec, mais il est aussi un musicien d'aujourd'hui, comme ses deux compagnons, connaissant les techniques de variation et d'improvisation sur le bout des doigts, entre jazz, folk et Bartók, cité en préambule. Ils partagent un plaisir de jouer contagieux pour le public, nombreux et comblé.

Les chansons sont  enrichies à deux ou trois voix. En plus, on nous en traduit les textes, souvent poétiques, qui nous deviennent familiers. Un joli film d'animation est même projeté pendant une ballade mélancolique. Et quand la gadulka est jouée pizzicato, mêlée au  piano, on entend résonner le cymbalum dans le lointain. Le plaisir du voyage immobile est complet.

Prochain voyage dans les foyers le 23 avril avec le trio Vasco, d'inspiration portugaise, entre autres. Et le 20 mai, la Nuit des musiques et des Cultures avec en final le trio pygmée AKA.  Toutes les infos sur le site du théâtre de Caen.

 

 Alain Lambert
19 mars 2016

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

musicologie

Jeudi 26 Mai, 2016 4:20

rectangle

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org