musicologie

Actualités   Biographies  Encyclopédie   Textes   Livres   Cédés   Annonces   Recherche

Berlioz, « Napoléon de la Science musicale »1

Bloom Peter, Fauquet Joël-Marie, Macdonald Hugh J., Reynaud Cécile, (éditeurs), Nouvelles lettres de Berlioz, de sa famille, de ses contemporains (Hector Berlioz, correspondance générale, IX, suppléments 2). Palazzetto Bru Zane, Venise, Actes Sud, Arles 2016 [765 p. , ISBN 978-2-330-06255-2 ; 30,00 €]

27 juin 2016, par Eusebius ——

Ce nouveau volume enrichit la Correspondance générale, dont il constitue le neuvième volume (suppléments 2). Ainsi semble achevé le monument éditorial commencé en 1972, et dont la huitième livraison sortait en 2003. Entretemps, l'éditeur, Flammarion, a renoncé à poursuivre l'œuvre initiée par le regretté Pierre Citron. C'est donc au Palazzetto Bru Zane et à Actes Sud que l'on doit l'accès à quelque trois cent trente lettres le plus souvent inédites. Son intérêt réside en outre dans le fait qu'à la différence des volumes précédents, les correspondances sont non seulement de Berlioz, mais de ceux qu'il fréquentait : c'est à une véritable plongée dans son univers que nous invitent les auteurs. Les courriers échangés entre les membres de la famille, dispersée, sont sans aucun doute les plus instructifs sur le caractère du jeune Berlioz, et sur sa perception par ceux qu'il aime. Qu'il s'agisse  donc de ses relations familiales, sentimentales, amicales, ou professionnelles, nous l'accompagnons tout au long de ces nombreuses pages,  passionnantes. Ainsi est brossé un tableau vivant et riche de la vie musicale, certes, mais aussi littéraire, mondaine, politique de Paris ainsi que des pays visités par Berlioz. On y croise les plus grands, peints avec le talent que l'on connaît à notre génial compositeur, mais aussi les humbles, intimes et confidents. Il n'est pas une page qui laisse indifférent. On y découvre un Berlioz plus romantique, au plein sens du terme, qu'aucun biographe ait pu le décrire2 Le classement chronologique rend compte des faits, des comportements, mais surtout de la psychologie du compositeur et de son entourage. Les considérations matérielles s'y mêlent à la pensée musicale, aux descriptions savoureuses.

Cette contribution majeure à la connaissance du célèbre Côtois3, de son œuvre et de son temps, s'ouvre sur une riche et concise introduction des quatre auteurs. Outil précieux pour les chercheurs comme pour les mélomanes, au même titre que l'édition  (toujours en cours) de la critique musicale, ce volume, d'une richesse insoupçonnée, répond parfaitement à toutes les exigences d'une publication scientifique. Les annotations sont riches sans jamais être envahissantes. Comme il se doit, les index (correspondants, œuvres, index général) et la table chronologique permettent au curieux de trouver le nectar et de faire son miel.

Dans la mesure où  ce volume balaye toute la vie de Berlioz, pourquoi ne pas commencer par lui, quitte à approfondir sa connaissance en s'appropriant ensuite la correspondance en partant du premier volume ?

Eusebius
26 juin 2016

1. « Il sera, peut-être un jour, le Napoléon de la Science musicale, par les pas de géant qu'il lui fera faire… » (belle lettre de Le Sueur au père de Berlioz, du 25 août 1830, après son obtention du premier prix de l'Institut).

2. Ainsi une anecdote entre cent, que nous ne résistons pas au plaisir de reproduire  [Berlioz apprenant que ses parents se sont opposés au mariage de sa sœur Nancy avec celui qu'elle aime, lui dit sa révolte, le 17 mars 1830] : « …Le feu de la rage dans mon cœur » pour conclure par : « Si j'étais un homme libre (…) je voudrais aimer une femme qui fut à la fois, négresse, juive, actrice et bâtarde d'un bourreau et je l'épouserais avec transport et en trépignant sur ce faisceau de préjugés que je briserais en poudre impalpable ». On croit lire Lélio, ou le Retour à la vie !

3. nom donné aux habitants de La Côte-Saint-André.

 

Eusebius, eusebius@musicologie.org, ses derniers articles : ZOOpéra, un divertissement lyrique autour du royaume animalUn duo gagnant ouvre à Pesaro : Michele Mariotti et Damiano Micheletto La Symphonie fantastique, enquête autour d'une idée fixeClaire Marie Le Guay : une magistrale lisztienneJ - 30 à MontpellierMozart joué par le PMO, chanté par Myrto Papatanasiou, éclairé par un rappeur, dirigé par Claire GibaultL'ensemble Racines du temps à DijonDe découvertes en découvertes, avec les Traversées baroques Plus sur Eusebius.

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mercredi 9 Novembre, 2016 16:05