bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

L'Italie du duo Bottasso et l'opéra prolétaire de Bella Ciao sur Tatihou

TatihouZiyara à Tatihou. Photographie © Patricia Segretinat.

Tatihou, 20 août 2016, par Alain Lambert ——

Un vent du sud à décoiffer le chapiteau où  Ziyara nous amène des airs gnawa de là-bas.

Avant qu'on ne remonte vers l'Italie du Nord et le Piémont d'où sont originaires les deux frangins Bottasso, Simone à l'accordéon et Nicolo au violon, à la trompette sur un morceau.

TatihouLe duo Bottasso à Tatihou. Photographie © Patricia Segretinat.

Un folk revival mâtiné de jazz et d'improvisation, ludique et joyeux. Présenté à chaque morceau par Simone dans un français aussi rapide que son italien natal. Des thèmes repris ou inspirés de la tradition, mais toujours réarrangés de façon très moderne, très créative.

tatihouLe duo avec Elena Ledda. Photographie © Patricia Segretinat.

Très heureux aussi de jouer avant  Bella Ciao, la troupe menée par l'accordéoniste Riccardo Tessi. D'ailleurs le duo les invite par deux fois, d'abord la chanteuse sarde Elena Ledda, puis le percussionniste Gigi Biolcati. Avant de terminer sur une composition très jazz, dédiée à un ami perdu, et aussi à Thelonious Monk dans son titre Monkerrina.

TatihouLe duo avec Gigi Biolcati . Photographie © Patricia Segretinat.

La mer a presque fini de descendre, il faut passer un peu vite à l'autre moment. Une reprise cinquante ans après d'un spectacle qui avait remis à l'honneur en 1964 la chanson sociale et la musique populaire en Italie, avec parfois des affrontements entre fascistes et communistes à Spoleto dans le théâtre réservé à l'opéra, et où les « femmes de chambre » n'avaient pas le droit de chanter, comme le raconte Lucilla Galeazzi, l'une des trois voix féminines avec  Ginevra Di Marco, et Elena Ledda.

Trois superbes voix, avec celle aussi d'Alessio Lega. Et du percussionniste Gigi Biolcati, qui s'accompagne juste avec des percussions corporelles sur un thème. Sans oublier le guitariste Andrea Salvadori.

La chanson universelle Bella Ciao, d'abord lente comme une complainte, puis rapide comme une espérance, donne le ton de ces chansons de travail, de vie, d'amour, de lutte, toujours bien arrangées.

TatihouBella Ciao à Tatihou. Photographie © Patricia Segretinat

Avec un regret quand même, à l'ère du numérique, que les textes ne soient pas surtitrés en français, comme on fait maintenant pour les opéras. Alors qu'ils le méritent tout autant, comme l'ont montré les scandales provoqués il y a cinquante ans.

Maintenant, la mer va bientôt revenir au galop pour envahir le chemin du retour. Il est temps d'y aller. Le vent souffle du sud, mais il est beaucoup moins chaleureux que les musiques que nous venons d'entendre. Allez savoir pourquoi.

 

Alain Lambert
20 août 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Zachary Richard aux Traversées Tatihou. Le blues des CajunsLa Loure, Magène et Badlabecques à la nuit normande des Traversées TatihouRaymond Carter trio « Around Erroll Garner » En hommage au magicien du piano« Quatre boules de cuir » Alain Desjeunes et son jazz gang jouent Nougaro, à la plage — Gerardo Núñez et Ulf Wakenius : « Logos », le flamenco nouveau est arrivé ! –— Bastien Loukia « Cinq nouvelles en forme de poire » : un roman (bio)graphique hanté par Satie !Monolithes « Monolithes » : du progressive jazzcore à babord !Erik Satie a 150 ans ! Une promenade « satierike » en pays d'Auge — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mercredi 24 Août, 2016 4:13