bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Gerardo Núñez et Ulf Wakenius : « Logos », le flamenco nouveau est arrivé !

Gerardo Núñez & Ulf Wakenius, Logos. Gerardo Núñez (guitare), Ulf Wakenius (guitare), Cepillo (percussions), Cancun (chant), Carmen Cortés, Isabel Núñez (palmas y jaleos). ACT 2016 [ACT 9822-2].

8 août 2016, par Alain Lambert ——

En 1977, dans Elegant Gypsy, le guitariste de jazz Al Di Méola invitait son collègue Paco De Lucia dans un duo mémorable, Mediterranean Sundance, qui, une décennie plus tard, allait donner naissance, avec John Mac Laughlin, au Guitar Trio le plus célèbre, et au fameux vinyle Friday Night in San Francisco en 1981.

En 2014, lors d'un « Jazz at the Philarmonic », à Berlin, le producteur a proposé au guitariste suédois Ulf Wakenius [voir notre chronique] de joindre le groupe Jazzpana du guitariste Geraldo Nuñez. D'où ce duo nouveau, mais déjà confirmé, avec, très présentes aussi,  les palmas de Carmen Cortés et  Isabel Nunez, ou les percussions flamenco de Cepillo.

Une ambiance différente des grands ancêtres cités plus haut, tout aussi virtuose, mais  sans excès démonstratif, et tout aussi prenante et flamboyante, ne cherchant pas la redite mais bien le plaisir de jouer ensemble et de colorer les compositions, presque toutes très gitanes, de flammes jazzy.

Gerardo Nunez tisse les rythmes, les arpèges et les arabesques complexes pour donner à son invité le plus de liberté possible, prenant le temps de lui répondre (Logos), de l'introduire longuement (Selene, Orfeo, Liber Pater), de le faire danser (Habana, Philia, Sevilla), ce que Ulf Wakinius met à profit dans de belles impros, méditatives ou emportées, mêlant les guitares au milieu des variations percussives, obsédantes et palpitantes.

Mirlo est d'ailleurs de sa composition, sans rupture aucune avec les autres. Et il a contribué à l'écriture de Fui Piedra, où la voix éraillée et puissante de Cancun interpelle chacun leur tour les deux danseurs de cordes.

Un bien beau cédé où le flamenco nouveau se panache de jazz en toute fraternité.

Alain Lambert
8 août 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Bastien Loukia « Cinq nouvelles en forme de poire » : un roman (bio)graphique hanté par Satie !Monolithes « Monolithes » : du progressive jazzcore à babord !Erik Satie a 150 ans ! Une promenade « satierike » en pays d'AugePetite carte postale de Belgique le jour de la fête nationale Bruxelles le 21 juillet 2016, par Patricia SegretinatNach et Alex Beaupain dans la nuit d'opale : un double concert, solaire et lunaire !Now Freeture, « L'épingle du Je », chez Petit LabelPatrick Molard 5tet « Ceòl Mòr/light & shade » : lumières et ombres écossaises ! — Danses et musiques au Festival Jacquard, sous une pluie de bullesUn Poco Loco au Portobello : Les revisiteurs du soir !— ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Mardi 9 Août, 2016 1:18