bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies Encyclopédie  Textes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

N'Guyen Lê « Dark Side Nine » magique aux Jazzitudes en Pays d'Auge

N'Guyen LêPhotographie Alain Lambert.

Lisieux, le 21 août 2016, par Alain Lambert ——

Fin 1972, nous avions loué un car, toute une bande de lycéens de Cherbourg, pour aller au concert de Pink Floyd le 3 décembre au parc des expos de Caen, où le groupe, avec ses anciens morceaux, présentait son nouvel opus, qui ne sortirait que l'année suivante, et qui nous avait un peu surpris, et bien plu, malgré le changement de cap.

En 2013, c'est au Havre, au Volcan maritime, qu'on pouvait apprécier  La Compagnie Inouïe dans sa réinterprétation de  La Face Cachée de la Lune [voir notre chronique].

En 2014, N'Guyen Lê recréait à son tour l'album mythique chez ACT avec Youn Sun Nah et le big band de la NDR [voir notre chronique], l'adaptant ensuite pour neuf musiciens pour la scène.

Dimanche 21 août 2016, le « Dark Side Nine » est à Lisieux dans le cadre de la 17e édition du stage Jazzitudes, avec une centaine de stagiaires, régionaux et nationaux, comme la quinzaine de professeurs. Et pour agrémenter les soirées, s'est ajouté au fil des années des concerts, dans le joli petit théâtre à l'italienne de la fin XIXe.

Un format plus souple, des arrangements  adaptés pour la fanfare de quatre cuivres, plus mordante que le big band, rappelant presque celle d'Atom Hearth Mother à la fin de Time. Avec Himiko Paganotti au chant et aux expériences vocales. Et un vibraphoniste, Illya Amar, en plus de la rythmique cascadante, Romain Labaye à la basse et Gergo Borlai à la batterie.

Théâtre de LisieuxThéâtre de Lisieux. Photogaphie © Alain Lambert.

Une guitare toujours affolante et sinueuse, souvent en duo avec la voix, ou avec le baryton de Cécile Bonacina, « la princesse de Normandie » (dixit N'Guyen) mais chacun des  musiciens prendra au moins un solo pour lui répondre, en prenant tout son temps. Stéphane Guillaume au soprano sur On the run et au ténor, forcément, sur Money, Daniel Zimmermann au trombone, Sylvain Gontard à la trompette, et tous les autres déjà cités.

Une relecture époustouflante, avec en rappel la reprise de Money. Dommage que Himiko ne l'ait pas introduit au moins a capela, sans perturber l'arrangement volontairement instrumental du concert.

Mardi 23, le quartet « Life on Mars » d'Éric Le Lann à 20h30.

Concert de fin de stage vendredi 26 à partir de 15h.

Ensuite viendra le festival PAN ! À Caen les 23 et 24 septembre pour terminer l'été en jazz.

Alain Lambert
21 août 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles :Le voyage en Irlande aux Traversées Tatihou avec Bully's Acre et Hot Spoon — L'Italie du duo Bottasso et l'opéra prolétaire de Bella Ciao sur TatihouZachary Richard aux Traversées Tatihou. Le blues des CajunsLa Loure, Magène et Badlabecques à la nuit normande des Traversées TatihouRaymond Carter trio « Around Erroll Garner » En hommage au magicien du piano« Quatre boules de cuir » Alain Desjeunes et son jazz gang jouent Nougaro, à la plage — Gerardo Núñez et Ulf Wakenius : « Logos », le flamenco nouveau est arrivé ! — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 22 Août, 2016 16:24