bandeau texte

musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Souteni

Pierre de Bethmann trio invite David El Malek : pour l'amour des standards !

Pierre de Bethmann, Sylvain Romano, David El Malek, Tony Rabeson. Photographie © Christian Mariette.

Foyers du théâtre de Caen, 17 décembre 2016, par Alain Lambert ——

Les standards en jazz sont le bien commun des musiciens, particulièrement dans les jams sessions, les bœufs en français, quand se retrouvant un soir pour improviser ensemble, dans un club, ils n'ont qu'à y piocher autour des thèmes et des grilles qui balisent l'histoire du jazz. Tous les débutants se procurent le Real Book où sont  reproduits depuis des décennies, avec des ajouts à chaque réédition, les plus partagés. Et la plupart des groupes mêlent à leurs compositions les thèmes préférés qui les relient à l'histoire de cette musique, y ajoutant parfois quelques extras empruntés au rock, au classique, ou au traditionnel.

Le trio de Pierre de Bethmann, comme cela se fait depuis quelques années, se consacre à la relecture des grands standards, sur le principe de la réinterprétation qui aboutit souvent à une recréation, en plus de l'improvisation sur les accords.

D'abord Thelonious, de Monk, très monkien, mais est-il possible de démonker Monk ? Et puis  quel plaisir pour Sylvain Romano à la contrebasse puis Tony Rabeson à la batterie de prendre la suite du piano et de jouer sur ces rythmiques décalées.

La relecture suivante, Indifférence, une valse musette ultra rapide et connue, coécrite par Tony Murena et  Joseph Colombo, est, comme l'avoue le pianiste « un peu tordue, avec des temps en moins ou en plus ». Mais c'est le principe du jeu, et le résultat pianistique est impressionnant, toujours propulsé par ses deux compères, après l'intro en solo.

La seconde partie, avec David El Malek, fonctionne sur le même principe de rejouer des thèmes plus ou moins anciens, dont deux souvent repris, I Remember You et Have You Meet Mrs Jones, et un plus récent de Chick Coréa, Tones For Joan's Bones. La gravité volubile du sax ténor vient amplifier le jeu des variations où les quatre s'écoutent et se répondent, avec un batteur toujours présent et réactif.

Le public, très nombreux, apprécie  cette virtuosité tranquille et en redemande, avant de retourner dans le brouillard nocturne.

À noter que Pierre de Bethmann et David El Malek ont participé au très beau Les Nébuleuses de Christophe Del Sasso, paru il y a peu [voir notre chronique].

En janvier en jazz au Théâtre de Caen, Tabasco 4tet le 17 au Jazz Café, Alex Stuart 5tet le 28, dans les foyers, et Henri Texier Sky Dancers dans la grande salle le 26.

Alain Lambert
17 décembre 2016

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Emanuel Gat Dance : « Sacre / Gold » la salsa du printemps !Frédéric Viale : « Les racines du ciel » vagues à lamesAntoine Boyer et Samuelito « Coincidence » un superbe duo à douze cordes !Oddjob 5tet aux Boréales : du jazz enraciné profondément moderne Jean-Benoît Culot trio & Co : « Pas à Pas » avec Betty Jardin et Leonardo Montana : Cirkus Cirkor « Limits » Du cirque musical et militant aux Boréales — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
<
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 19 Décembre, 2016 14:45