bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

 

Nour-Eddine Saoudi, Directeur du nouvel opéra d'Alger : « Un temple qui nous récon- cilie avec nous-mêmes »

 

5 mars 2016, Propos recueillis par Jean-Luc Vannier ——

Opéra d'AlgerOpéra d'Alger. Photographie © Opéra d'Alger-ARPC.

 

Élève des grands maîtres d'Alger, 1er Prix du Conservatoire, Nour-Eddine Saoudi, considéré comme l'une des valeurs sûres pour la musique andalouse de style algérois, a été nommé, comme nous l'annoncions dans nos colonnes en janvier dernier, Directeur du nouvel opéra d'Alger  Il a initié nombre de fusions musicales notamment avec les styles portugais et espagnols et est le créateur de la Nouba Dziria, œuvre qui s'inscrit dans le cadre de l'enrichissement du patrimoine musical andalou. Sa discographie comprend des œuvres patrimoniales mais aussi des œuvres plus légères, dont certaines sont le fruit de sa composition, mais toujours de style andalou. Nour-Eddine Saoudi est également docteur en Géologie et chercheur en Préhistoire. Il a à son actif plusieurs écrits dans le domaine dont un roman préhistorique : « l'autre rive du Paradis » (Éditions Casbah, juin 2010).

Nous adressons nos remerciements à Monsieur Alexis Andres, Conseiller de coopération et d'action culturelle à l'Ambassade de France à Alger pour son aide dans la réalisation de cet entretien.

 

Musicologie.org : Comment interprétez-vous votre nomination comme Directeur du nouvel Opéra d'Alger ?

Nour-Eddine Saoudi : Dans l'étape qui est la mienne actuellement, j'occupe la fonction de Chef de projet de l'Opéra d'Alger. Mon rôle est de suivre les travaux de réalisation liés à l'Opéra, de réunir les outils juridiques de création de l'Etablissement ainsi que de réfléchir sur la stratégie de développement du fait administratif et culturel de l'entité Opéra d'Alger. Ces différents paradigmes ne me sont nullement étrangers de par ma formation scientifique et mon itinéraire artistique, ainsi qu'en raison de mon expérience de gestionnaire. Cette trajectoire a très certainement été prise en compte.

Opéra d'AlgerOpéra d'Alger. Photographie © Opéra d'Alger-ARPC.

Musicologie.org : Quelle idée vous faites-vous d'un établissement lyrique et musical dans l'Algérie du XXIe siècle ?

Nour-Eddine Saoudi : L'idée d'un temple qui nous réconcilie avec nous-mêmes, avec notre histoire culturelle, notre profondeur et notre stratigraphie identitaire mais qui, en même temps, nous projette dans le concert des nations. L'idée d'un établissement lyrique et musical complètement guidé par le souci de service public. L'idée d'un creuset de création sur le riche patrimoine algérien mais aussi de bonification de talent par la mise en place d'un certain nombre d'instruments en direction de la formation (musicale, chorégraphique, direction d'orchestre, lyrique…). Enfin, l'idée d'un pôle culturel d'excellence de rayonnement dans lequel se cristallisera le talent. Je mesure cependant l'immensité de la tâche et des efforts à consentir pour arriver à nos objectifs.

Musicologie.org : Que pouvez-vous nous dire en particulier sur cet Opéra ? Acoustique, disposition géographique dans la capitale, nombre de places ?

Nour-Eddine Saoudi : L'opéra d'Alger a été réalisé à Ouled Fayet, commune située à 15 km au sud-ouest de la capitale. D'une superficie totale de 35.000 m2, celle-ci dispose d'une grande salle de spectacle d'une capacité de 1400 places assises, répondant aux exigences d'acoustique et de visibilité, de salles de répétions, d'équipements scéniques et audiovisuels, d'ateliers techniques et de divers espaces d'accueil. 

Musicologie.org : Comment allez-vous concevoir la programmation ?

Nour-Eddine Saoudi : Nous avons pour ambition d'œuvrer pour la mise en place d'un véritable outil culturel qui s'attachera à concrétiser le vœu de tout un chacun, celui de nous réconcilier avec les grands classiques universels dans le genre opéra. Nous serons très attentifs aux expériences de ceux qui nous ont précédés dans ce domaine et que nous solliciterons dans ce cadre, par le biais d'accords et de conventions (partenariats, coproductions, etc.). Comme nous avons également pour ambition de construire des œuvres sur le riche legs patrimonial lyrique et chorégraphique. À ce titre, j'ai déjà reçu plusieurs propositions qui pourraient se concrétiser après avoir évidemment réalisé la création de l'Établissement Opéra d'Alger. Pensée en termes de saison artistique, la programmation sera élargie également aux grands événements que l'établissement pourrait abriter, tels que les festivals institutionnalisés, les grandes cérémonies, productions audiovisuelles…

Opéra d'AlgerOpéra d'Alger. Photographie © Opéra d'Alger-ARPC.

Musicologie.org : Allez-vous vous entourer d'un directeur artistique et/ou musical ?

Nour-Eddine Saoudi : Les deux sont indispensables pour la gestion de l'Opéra avec la prééminence donnée à l'artistique sachant que ce dernier englobera tous les segments qui animeront l'établissement (musical, lyrique, chorégraphique). Par ailleurs l'établissement sera doté d'un conseil artistique.

Musicologie.org : Entendez-vous privilégier un répertoire (national, instrumental, vocal, classique, contemporain) ?

Nour-Eddine Saoudi : rare est dans le monde un public aussi éclectique que le public algérien, enraciné qu'il est dans son africanité et son arabité mais se projetant également dans l'universel avec une aisance déconcertante. Les répertoires choisis suivront tout naturellement cette riche particularité.

Musicologie.org : Le financement essentiellement chinois du nouvel Opéra représente-t-il — ou non — une contrainte dans les choix de budget ou de programmation ?

Nour-Eddine Saoudi : En aucune manière.

Musicologie.org : De quel budget de fonctionnement allez-vous disposer ?

Nour-Eddine Saoudi : Une réelle volonté politique s'exprime chaque jour pour la réussite de ce nouvel écrin de la culture et du rôle qu'il aura à jouer dorénavant dans l'environnement social algérien. Il est clair que les moyens envisagés dans ce cadre seront à la hauteur des ambitions.

Musicologie.org : Quel public souhaitez-vous accueillir ?

Nour-Eddine Saoudi : L'Orchestre Symphonique National à travers son activité et ses prestations a réussi à fidéliser un large public. C'est le fruit de plusieurs années de travail. Il en va de même pour les différents festivals organisés de manière régulière tant en musique andalouse, qu'en danse mais pas que. Ce public forme à mon sens celui que l'Opéra accueillera dans un premier temps, dans l'attente de cette autre tranche de la société (de jeunes surtout) qui très certainement se manifestera en fonction des programmes qui lui seront destinés.

Musicologie.org : Entendez-vous d'une manière ou d'une autre, cibler la jeunesse algérienne par des tarifs ou des programmes spécifiques ?

Nour-Eddine Saoudi : Bien entendu ; la jeunesse algérienne sera celle qui polarisera notre attention, dans toute notre démarche : par les programmes spécifiques, par des tarifs préférentiels mais également par la formation, qu'elle soit directe pour ceux et celles qui souhaiteraient parfaire leur savoir lyrique, musical, chorégraphique, ou, indirectement, au travers de séances artistiques ouvertes à un large public, qui nous introduiraient dans les coulisses des montages de spectacles, lyriques et chorégraphiques, d'opéras, de noubate andalouses…

Musicologie.org : Date officielle de l'ouverture et avec quelle production ?

Nour-Eddine Saoudi : L'ouverture officielle se fera très probablement vers le mois de juin. La date exacte sera à l'appréciation du Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika. Quant au programme, actuellement en train de se monter, ce sera une surprise.

Nour-Eddine SaoudiNour-Eddine Saoudi. Photographie © Opéra d'Alger-ARPC.

 

5 mars 2016
Propos recueillis par Jean-Luc Vannier

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

© musicologie.org 2016

musicologie.org 01/2014

Samedi 5 Mars, 2016 23:47

rectangle

musicologie

 

Les derniers articles
de Jean-Luc Vannier

jlv@musicologie.org

rectangle_actu

rectangle

rectangle