Actualités musicales

vendredi 27 septembre 2013

L'Écosse au National de Lille avec Solenne Païdassi

 

27 septembre 2013
Seclin-Collégiale Saint-Piat

28 septembre 2013
Lestrem-Espace Culturel

Orchestre National de Lille
Andreas Spering, direction
Solenne Païdassi, violon

Ludwig Spohr
Macbeth, Ouverture, opus 75

Max Bruch
Fantaisie écossaise, pour violon et orchestre, opus 46

Félix Mendelssohn
Symphonie n° 3, en la mineur, dite « écossaise », opus 56

 

George Thomson d'Édimbourg, est un éditeur et un collecteur passionné de musiques populaires écossaises, qui a commandé autour des années 1800, à des compositeurs de renom, des œuvres intégrant des motifs populaires écossais, irlandais, gallois à leurs compositions, ce que firent Ignaz Pleyel, Leopold Kozeluch et Josef Haydn. Beethoven, quant à lui, arrangea près de 170 mélodies, essentiellement des scottishs, pour voix avec accompagnement de trio avec piano.

Ainsi, au xixe siècle, l'intérêt général pour les musiques populaires aidant, les idiomes populaires écossais ont-ils intégré la panoplie classique germanique.

Né en 1966, Andreas Spering a tenu pendant quatre ans la partie de clavecin au sein de Musica Antiqua Köln. Directeur artistique du Festival Haendel de Karlsruhe et chef invité permanent de l’Opéra de Potsdame, il dirige de nombreux orchestres, entre autres l’Akademie für Alte Musik Berlin, la Nordwestdeutsche Philharmonie ou la Cappella Coloniensis avec laquelle il a gravé au disque en première mondiale un singspiel de Johann Friedrich Reichardt. Il a participé avec l’Orchestre National de Lille à une représentation de l’Oratorio de Noël de Bach, en tant que claveciniste en 1994.

Lauréate de nombreux prix, notamment au prestigieux Concours Long-Thibaud en 2010, la jeune violoniste française a déjà joué dans le monde entier, de Zürich à New York en passant par Amsterdam. Elle est invitée comme soliste par des orchestres comme le Philharmonique de Radio-France, le Sinfonia Varsovia ou l’Orchestre Philharmonique de Montpellier sous la direction, entre autres, de Lawrence Foster, Shlomo Mintz et Vladimir Spivakov. Elle joue un violon de Lorenzo Storioni de 1779, prêté par la fondation Deutschen Stiftung Musikleben de Hambourg. C’est sa première collaboration avec l’Orchestre National de Lille.

Solenne Païdassi et Laurent Wagschal : L'art du violon

180 suppressions de postes de disquaires à la FNAC

 

La Fnac a annoncé projet de compression de ses effectifs qui prévoit 180 suppressions de postes sur un effectif de 800 disquaires.

La direction de la FNC semble faire porter la responsabilité aux syndicats qui ne se seraient pas pliés à son projet (par manque d'accord avec les syndicats selon ses termes)

« C'est une surprise totale » a déclaré Jean-Paul Marchall, délégué SUD, en assurant que les représentants syndicaux ont découvert cette nouvelle lors d'une réunion de comité d'entreprise (CE), alors que ce point n'était pas à l'ordre du jour.

Les conséquences humaines sont terribles et cela succède à un plan social qui n'est pas encore terminé.

Six mois ferme pour le rappeur tunisien Klay BBJ

 

Klay BBJ était jugé pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes moeurs et diffamation en raison de textes qu'il a chantés avec un autre musicien, Weld El 15, lors d'un concert en août à Hammamet.

Lors de l'audience, le rappeur a estimé que ses critiques contre les islamistes d'Ennahda au pouvoir, souvent accusés de chercher à limiter la liberté d'expression, étaient la véritable raison de son procès.

Nos chansons critiquent la situation actuelle en Tunisie et le gouvernement, ni plus ni moins. Je suis parmi les rappeurs les plus critiques du gouvernement et c'est pour cela que (les autorités) s'acharnent, a-t-il lancé devant le juge.

L'avocat du musicien a indiqué qu'il fera appel de la condamnation.

Pantincruel, « murmures ». Petit Label 2013 (PL Kraft 038)

 

Panticruel, Murmures

Panticruel, Murmures, Philippe Botta (saxophonres, flûte), Frédéric Frérot (guitare), Sylvain Frérot (basse), Benoit Legoff (batterie), Thierry Lhiver (trombone). Petit Label 038.

plume Par Alain Lambert

Une très bonne surprise ce nouveau cédé après quinze ans, cinquième opus de Frédéric, le guitariste, et Sylvain Frérot, le bassiste, avec leur groupe Pantincruel, toujours présent donc, sans doute l'un des plus anciens groupes de Caen, venu du free rock alternatif du milieu des années soixante dix.

Puis plus jazz au début des années quatre vingt. Certains se souviendront peut être de ce concert dans la cafétéria du théâtre, quand un jeune trompettiste américain de passage, Paul Hecht, s'est joint à eux, participant ensuite au disque  « Courants d'air », le second opus, enregistré en 1981. Et au concert à Jazz sous les pommiers. Avec, sur la grande pochette du 33 t. une illustration de Michel Frérot, leur père.

(+) lire la suite

Qui sommes nous ? Statistiques du site S'abonner au bulletin Liste de discussion

logo musicologie
©musicologie.org 2013

 septembre 2013

L

M

M

J

V

S

D

       

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

 

 

 

 

 

Presse internationale

flux rss

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil